3 conseils à appliquer pour atteindre le Net Zero

Les entreprises engagées peuvent viser le Net Zero afin de lutter contre le dérèglement climatique. Greenly vous explique tout.

Empreinte carbone 💭

 — 

minutes de lecture

 — 

1/2/2022

Pollution émise par une usine

Sommaire

Conformément à l’Accord de Paris, il est urgent de maintenir la température mondiale à + 1,5 °C au-dessus des niveaux préindustriels d’ici à 2050. Atteindre le Net Zero semble être le meilleur moyen de lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

Le rapport du GIEC de 2018 montre que la réduction des émissions de CO2 à zéro, doit permettre de s’adapter aux aléas climatiques de plus en plus violents. Depuis ce constat, de plus en plus d’entreprises souhaitent agir sur leur impact environnemental.

De quoi s’agit-il ? Comment atteindre l’objectif zéro émission ? Greenly éclaire votre chandelle et vous offre 3 conseils à appliquer immédiatement.

🧐 Le Net Zero, qu’est-ce que c’est ? 

Le Net Zero est souvent associé au concept de neutralité carbone. Est-ce réellement le cas ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Net Zero, définition 🌱

Le Net Zero ou « zéro émission nette », est un ensemble d’actions visant à réduire drastiquement les émissions de CO2 pour idéalement atteindre zéro. Il s’agit ni plus ni moins d’un engagement pris par les entreprises afin de lutter contre le réchauffement climatique et les conséquences négatives qu’il engendre. 

Les citoyens, comme les pays et les organismes engagés pour l’environnement, tentent de stabiliser la température mondiale à 1,5 °C, grâce à des actions raisonnées. Pour tenir cette promesse d’ici à 2050, il est nécessaire d’agir à l’échelle de l’organisation, à travers 2 actions :

  1. Réduire considérablement les émissions de GES causées par l’activité humaine ;
  2. Éliminer les émissions impossibles à réduire, déjà présentes dans l’atmosphère grâce à des solutions naturelles (puits de carbone) et artificielles (qui capturent et stockent les émissions dans le sol).

L’un des principaux objectifs étant de ne plus émettre de CO2 dans l’atmosphère pour éviter l’enchaînement de catastrophes naturelles.

Neutralité carbone et zéro émission nette, quelle différence ? 💧

En vous renseignant sur Internet à propos du Net Zero, vous remarquerez qu’il est régulièrement (si ce n’est pas tout le temps), associé à la neutralité carbone. Même si ces deux concepts ont des similitudes indéniables, le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) pointe de légères différences.

Pour les experts, la neutralité carbone est une étape clé dans l’atteinte du Net Zero. Elle permet de trouver un équilibre entre les émissions mondiales de CO2 d’origine humaine et leur absorption. En effet, l’impact CO2 est contrebalancé par la compensation carbone (c’est-à-dire, le financement de projets de réduction d’émissions de GES). 

Le fait de retirer autant de CO2 que l’on en émet, permet de sphère et par conséquent, de stabiliser la température mondiale à + 1,5 °C.

Ce n’est qu’une fois la neutralité carbone atteinte, que les entreprises peuvent choisir d’aller plus loin et viser le Net Zero. Pour ce faire, les organisations doivent réduire au maximum les quantités de GES émises par leur activité. Elles agissent sur la décarbonation des actions à fort impact environnemental (voyages affaires, consommation d'énergie) ou en finançant des projets écologiques


Le référentiel Net Zero Initiative en France ✅

Afin d’encadrer le concept de zéro émission nette, le projet Net Zero Initiative (NZI) du cabinet Carbone 4, a publié son référentiel en avril 2020. Ce dernier s’inscrit dans un mouvement collectif au service de la transition écologique. 

Ce document permet de définir un langage commun à toutes les entreprises du secteur privé, engagées dans la lutte contre les changements climatiques. Tout part d’un constat : les mesures pour atteindre la neutralité carbone ne suffisent plus.

Pires, elles sont parfois discutables (périmètres flous des émissions prises en compte ou le système de compensation qui selon le référentiel devrait être renommé "système de contribution"). 

Le référentiel souhaite donc se positionner comme une alternative à ces mesures durables. Il pose quelques grands principes, ainsi que des piliers permettant de contribuer à la baisse des émissions des entreprises :


  • Réduire les émissions de CO2 directes et indirectes ;
  • Réduire les émissions des autres (en optant pour des solutions bas-carbone) ;
  • Augmenter les puits de carbone (en finançant projets d’absorption ou en développant les absorptions dans sa chaîne de valeur).

Femme entourée de plantes



🚨 Pourquoi est-il urgent d’atteindre le Net Zero ? 

L’atteinte du Net Zero doit être une priorité pour les entreprises. Plusieurs raisons expliquent cette urgence.

Les conclusions du 6ème rapport du GIEC 📚

Le 6ème rapport du GIEC publié en 2018, montre que les émissions nettes de CO2 doivent tomber à zéro d’ici à 2050 afin de répondre à l’urgence climatique. Par ailleurs, les objectifs fixés dans le cadre de l’Accord de Paris ne sont pas suffisants.

Le groupe de scientifiques révèle que le réchauffement climatique est bel et bien d’origine humaine. Il est principalement lié aux émissions de gaz à effet de serre (et plus particulièrement, au CO2 et au méthane). 

L’urgence est telle que les conséquences négatives sur l’environnement sont déjà très visibles et atteignent un niveau jamais atteint depuis au moins 2 000 ans. Si on ne fait rien, la quasi-totalité des régions seront impactées par le changement climatique. Pire, au rythme actuel, les 2 °C supplémentaires seront atteints d'ici 22 ans. 

Pour y voir plus clair, le GIEC a élaboré 5 scénarios permettant de prévoir les évolutions du climat dans 20, 40 et 80 ans. Malheureusement, quel que soit le scénario, la température mondiale atteindra 1,5 °C d’ici à 2040 et les événements météorologiques graves deviendront plus fréquents. À titre d’exemple, le réchauffement climatique affecte le cycle de l’eau, l’acidité des océans  le niveau de la mer.

La neutralité carbone permet de limiter les températures à 2 °C, voire 1,5 °C. Le groupe d’experts préconise de s’attaquer au méthane d’abord, car il reste moins longtemps dans l’atmosphère que le CO2 (12 ans au lieu de 100 ans). 

Même si ces conclusions sont préoccupantes et certains dommages irréparables, il n'est pas trop tard. Il nous reste 30 ans pour agir en priorité sur la :

  • Protection des milieux marins et côtiers ;
  • L'amélioration de la qualité des sols dans le domaine de l’agriculture ;
  • Protection, restauration et développement des surfaces forestières.


Les objectifs Net Zero de l’Accord de Paris 🎯

L’Accord de Paris entré en vigueur le 4 novembre 2016, a pour mission de limiter le réchauffement à 1,5 °C par rapport au niveau préindustriel. L’article 4 de l’Accord concerne le zéro émissions nettes, c’est-à-dire, tendre vers un équilibre entre les émissions et les absorptions anthropiques. Un objectif à atteindre dans la seconde moitié du siècle. 


Ce traité international sur les changements climatiques se veut contraignant pour obtenir un monde neutre en carbone d'ici à 2050. Les pays s’engagent ainsi à prendre des mesures pour réduire drastiquement leurs émissions de CO2, de 3 à 7 % chaque année. Cet engagement écologique exige ainsi une transformation économique et sociale, voire sociotechnique. 


Le Net Zero, une opportunité pour les entreprises 🔝

La volonté d’atteindre le Net Zero a un impact direct sur les stratégies des entreprises. Après sa lettre destinée aux patrons français, la Ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne indique sur France Inter : « Ne pas prendre le virage écologique aujourd’hui, c’est mettre en danger son entreprise ». 

En effet, l’atteinte du Net Zero est désormais un indispensable pour pérenniser son activité et répondre aux exigences des clients de plus en plus engagés. Par ailleurs, la transition écologique est une opportunité de croissance indéniable.

Employé de bureau agréablement surpris


☝️3 conseils pour atteindre le Net Zero

Les engagements envers le Net Zero doivent être soutenus par des mesures crédibles et ambitieuses. Voici 3 conseils pour atteindre le zéro émissions nettes à mettre en place dès maintenant !

1. Mesurer ses émissions de GES avec le bilan carbone 🔍

La réduction drastique des émissions est fondamental pour tenter d’atteindre le Net Zero et limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. La première chose à faire pour remplir cet engagement est de procéder à un bilan carbone afin de connaître les sources d’émissions de l’entreprise et agir en conséquence. 

Obligatoire pour les sociétés de plus de 500 personnes, cet outil de diagnostic permet d’analyser les émissions directes et indirectes de GES. Il est nécessaire de faire appel à un acteur habilité pour s’assurer de réaliser correctement ce bilan d’émissions de gaz à effet de serre.

C’est un levier indispensable pour respecter l’Accord de Paris et mieux maîtriser l’empreinte environnementale de l’entreprise.

2. L’ACV, connaître l’impact de ses produits pour atteindre le Net Zero ♻️

Après le bilan carbone, faire une Analyse de Cycle de Vie (ACV) permet de comprendre l’impact d’un produit ou d’un service sur l’environnement dès l’approvisionnement des matières premières jusqu’à son recyclage. 

En effet, calculer l’empreinte carbone d’un produit permet à l’organisation de mieux comprendre comment réduire son impact sur l’environnement en choisissant les produits les moins impactants. Cela permet également de tendre vers l’écoconception.

3. Réduire et contribuer avant de compenser 📉

En se basant sur le référentiel qui encadre le Net Zero, chaque entreprise peut immédiatement réduire ses émissions de CO2, en agissant sur 3 leviers.

Réduire ses propres émissions

Pour réduire les émissions carbone dans votre entreprise, il convient de mesurer chaque année les émissions directes et indirectes émises par l’organisation. 3 solutions s’imposent à vous pour fixer des objectifs ambitieux, mais atteignables :


  1. Comprendre la dépendance aux activités aux émissions dans l’entreprise ou chez les autres à travers des scénarios ;
  2. Définir des trajectoires pour le secteur privé ;
  3. Ou se fier aux scénarios globaux (GIEC ou AIE par exemple), nationaux (Stratégie Nationale Bas Carbone ou NDCs) et locaux (plans climat locaux ou SRADDET) de décarbonation à décliner à l’échelle de l’organisation.


Par la suite, des outils d’évaluation dynamiques (ACT, ADEME ou CDP) sont mis à disposition pour suivre la performance de l'organisation et mesurer sa performance en continu.

Réduire les émissions des autres

Pour éviter d’émettre plus d’émissions de GES qu’il n’en faut, il est nécessaire d’agir à la décarbonation de tierces parties. Cela peut prendre 2 formes : financer des projets de réduction d’émissions hors de la chaîne de valeur ou favoriser un usage plus carboné des clients grâce aux produits ou services de l’entreprise.

La démarche à suivre est la suivante :

  1. Mesurer les émissions évitées grâce à cette méthode ;
  2. Contribuer à la décarbonation en fixant des objectifs d’émissions évitées par les produits et le financement de projets ;
  3. Piloter dynamiquement la performance.

Graphique des étapes vers une trajectoire Net Zéro
Démarrez votre transition aux côtés de Greenly



Vous êtes désormais au point concernant le Net Zero dans votre entreprise ! Cet engagement en faveur du zéro émission nette est indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique. Demandez conseils auprès de nos experts pour démarrer la transition écologique de votre entreprise.


🚀 Pour aller plus loin :


Partagez le pour plus d'impact

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly