Affichage environnemental, de quoi parle-t-on ?

Emmanuel Macron et Marine Le Pen souhaitent généraliser l’affichage environnemental. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Empreinte carbone 💭

 — 

3

minutes de lecture

 — 

3/5/2022

le pen macron

Initié en 2009 et actuellement en cours d’expérimentation, l’affichage environnemental est un dispositif visant à informer les consommateurs quant aux impacts environnementaux des produits et des services qu’ils achètent. 🍅 Souhaitant ainsi améliorer l’information du grand public, Emmanuel Macron et Marine Le Pen réclament la généralisation de ce procédé. Mais comment fonctionne cet étiquetage ? Quels produits sont-ils concernés ? Toutes les réponses dans cet article. 👇

👀 Qu’est-ce que l’affichage environnemental ?

Comment ça fonctionne ? 🔎

L’affichage environnemental - également appelé « score carbone » ou « CO2 score » - informe le consommateur de l’empreinte écologique des produits ou des services qu’il achète. 

L’affichage environnemental prend la forme d’une étiquette dont l’objectif est double :

  • favoriser la comparaison entre produits ou services, et ainsi soutenir la réalisation d’achats à la fois conscients et responsables 🛍 ;
  • inciter les fabricants et les distributeurs à améliorer la performance environnementale de leur produit ou de leur service, voire de mettre en place des démarches d’écoconception. 

Par effet ricochet, l’idée est également de lutter contre le développement du Greenwashing. 🌳

Quel est le système de notation ? 🧮

Chaque produit ou service est noté par une lettre (A, B, C, D ou E), prenant en considération l’ensemble de son cycle de vie (de sa conception jusqu’à sa fin de vie). 

Cette analyse s’appuie sur trois critères :

  • la quantité d’émissions de gaz à effet de serre ;
  • les atteintes à la biodiversité ;
  • la consommation d’eau et d’autres ressources naturelles.

Au-delà du seul fait de fournir les éléments nécessaires à la prise de décision au moment de l’achat, l’affichage environnemental a vocation à valoriser la production de produits ayant peu d’impact sur le climat.

👉 Grosso modo, on pourrait comparer cet étiquetage au Nutri-score - indiquant la valeur nutritionnelle des produits. L’affichage environnemental, lui, indique la performance écologique du produit ou du service auquel il se réfère. 

Quels produits et services sont-ils concernés ? 🤔

Les produits ou les services des cinq secteurs les plus polluants, vendus en rayonnage ou sur Internet. Il s’agit :

  • de l’ameublement ;
  • du textile (considéré comme prioritaire par le Gouvernement) ;
  • des produits électroniques ;
  • des produits alimentaires ;
  • des hôtels. 

🗓 Quand l’affichage environnemental devrait-il entrer en vigueur ?

L’affichage environnemental est une démarche volontaire encadrée depuis 2013. Toutefois, deux lois ont récemment fait évoluer ce dernier. 

La première a été initiée par l’article 15 de la loi n° 2020-105 du 10 février 2020, portant sur la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire (AGEC). 

Son objectif était d’instaurer « un dispositif d'affichage environnemental ou environnemental et social volontaire ». L’expérimentation effectuée dans la foulée avait notamment vocation à « évaluer différentes méthodologies et modalités d'affichage environnemental ou environnemental et social. »

Cet article a cependant été rapidement annulé et remplacé par une seconde loi, incarnée par l’article 2 de la loi Climat et résilience et publiée le 24 août 2021. 

L’idée ? Modifier le code de l’environnement, en prévoyant une nouvelle expérimentation de l’affichage environnemental, dans le secteur des textiles d’habillement et des chaussures notamment. 

Après quoi, un décret devra fixer les biens et services pour lesquels cet affichage sera rendu obligatoire. 

En l’état, la publication du fameux décret devrait avoir lieu en septembre 2022 (cf. échéancier de la loi Climat et résilience) et s’appliquera en priorité au secteur du textile d’habillement.

🌱 Vous souhaitez agir pour l’environnement ?

La transition écologique est plus que jamais d’actualité. Vous souhaitez y prendre part ? Faites appel à nos experts. 😎

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Engagez votre entreprise la neutralité carbone

Demander une démo

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly

Affichage environnemental, de quoi parle-t-on ?

Emmanuel Macron et Marine Le Pen souhaitent généraliser l’affichage environnemental. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

Empreinte carbone 💭
 — 
3
 MinUTES DE LECTURE
 — 
5/3/2022 10:53
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire

Initié en 2009 et actuellement en cours d’expérimentation, l’affichage environnemental est un dispositif visant à informer les consommateurs quant aux impacts environnementaux des produits et des services qu’ils achètent. 🍅 Souhaitant ainsi améliorer l’information du grand public, Emmanuel Macron et Marine Le Pen réclament la généralisation de ce procédé. Mais comment fonctionne cet étiquetage ? Quels produits sont-ils concernés ? Toutes les réponses dans cet article. 👇

👀 Qu’est-ce que l’affichage environnemental ?

Comment ça fonctionne ? 🔎

L’affichage environnemental - également appelé « score carbone » ou « CO2 score » - informe le consommateur de l’empreinte écologique des produits ou des services qu’il achète. 

L’affichage environnemental prend la forme d’une étiquette dont l’objectif est double :

  • favoriser la comparaison entre produits ou services, et ainsi soutenir la réalisation d’achats à la fois conscients et responsables 🛍 ;
  • inciter les fabricants et les distributeurs à améliorer la performance environnementale de leur produit ou de leur service, voire de mettre en place des démarches d’écoconception. 

Par effet ricochet, l’idée est également de lutter contre le développement du Greenwashing. 🌳

Quel est le système de notation ? 🧮

Chaque produit ou service est noté par une lettre (A, B, C, D ou E), prenant en considération l’ensemble de son cycle de vie (de sa conception jusqu’à sa fin de vie). 

Cette analyse s’appuie sur trois critères :

  • la quantité d’émissions de gaz à effet de serre ;
  • les atteintes à la biodiversité ;
  • la consommation d’eau et d’autres ressources naturelles.

Au-delà du seul fait de fournir les éléments nécessaires à la prise de décision au moment de l’achat, l’affichage environnemental a vocation à valoriser la production de produits ayant peu d’impact sur le climat.

👉 Grosso modo, on pourrait comparer cet étiquetage au Nutri-score - indiquant la valeur nutritionnelle des produits. L’affichage environnemental, lui, indique la performance écologique du produit ou du service auquel il se réfère. 

Quels produits et services sont-ils concernés ? 🤔

Les produits ou les services des cinq secteurs les plus polluants, vendus en rayonnage ou sur Internet. Il s’agit :

  • de l’ameublement ;
  • du textile (considéré comme prioritaire par le Gouvernement) ;
  • des produits électroniques ;
  • des produits alimentaires ;
  • des hôtels. 

🗓 Quand l’affichage environnemental devrait-il entrer en vigueur ?

L’affichage environnemental est une démarche volontaire encadrée depuis 2013. Toutefois, deux lois ont récemment fait évoluer ce dernier. 

La première a été initiée par l’article 15 de la loi n° 2020-105 du 10 février 2020, portant sur la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire (AGEC). 

Son objectif était d’instaurer « un dispositif d'affichage environnemental ou environnemental et social volontaire ». L’expérimentation effectuée dans la foulée avait notamment vocation à « évaluer différentes méthodologies et modalités d'affichage environnemental ou environnemental et social. »

Cet article a cependant été rapidement annulé et remplacé par une seconde loi, incarnée par l’article 2 de la loi Climat et résilience et publiée le 24 août 2021. 

L’idée ? Modifier le code de l’environnement, en prévoyant une nouvelle expérimentation de l’affichage environnemental, dans le secteur des textiles d’habillement et des chaussures notamment. 

Après quoi, un décret devra fixer les biens et services pour lesquels cet affichage sera rendu obligatoire. 

En l’état, la publication du fameux décret devrait avoir lieu en septembre 2022 (cf. échéancier de la loi Climat et résilience) et s’appliquera en priorité au secteur du textile d’habillement.

🌱 Vous souhaitez agir pour l’environnement ?

La transition écologique est plus que jamais d’actualité. Vous souhaitez y prendre part ? Faites appel à nos experts. 😎

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.