C’est quoi, la dépollution des sols ?

Emmanuel Macron souhaite dépolluer les anciennes décharges. Mais qu’entend-il par là ? Qu’est-ce que la dépollution des sols ?

Réchauffement climatique 🔥

 — 

3

minutes de lecture

 — 

3/5/2022

emmanuel macron

La pollution a des conséquences sur la biodiversité, sur l’atmosphère, mais aussi sur les sols. Recouverts de plastique, baignés de produits toxiques ou de pesticides, ces derniers sont loin d’être épargnés par l’activité humaine. Pour cette raison, Emmanuel Macron a exprimé le souhait de dépolluer les anciennes décharges. Mais en quoi consiste exactement la dépollution des sols ? Voici l’essentiel de ce que vous devez savoir sur ce procédé de réhabilitation. 👇

🏭 Pollution des sols, quèsaco ?

Définition 🤓

Un sol est considéré comme pollué s’il contient une forte concentration de composés chimiques et/ou polluants (plastique, pesticides, déchets toxiques, etc.), mettant ainsi en danger notre santé et celle des autres êtres vivants. 

Ainsi, la pollution est l’une des quatre principales menaces qui pèsent sur les sols, avec :

  • la surexploitation ;
  • l’imperméabilisation (un sol bétonné, par exemple) ;
  • l’érosion.

Pour faire simple, une fois en contact avec le sol, les déchets contaminent les eaux souterraines et superficielles, qui sont ensuite absorbées - par voie digestive ou par voie respiratoire - par les végétaux et par les animaux. 

Conclusion : la pollution des sols menace la qualité de l’air et de l’eau, la chaîne alimentaire, ainsi que les écosystèmes

Les causes de pollution des sols 🤔

La pollution des sols provient majoritairement de l’activité humaine, même si les polluants peuvent aussi être d’origine minérale, organique ou métallique. 

À noter : le 25 mars 2021, en France, on dénombrait pas moins de 9 329 sites pollués. 

Les principales causes de pollution sont :

  • les activités industrielles ;
  • les activités minières ;
  • l’agriculture intensive ;
  • la mauvaise gestion des déchets (les dépôts sauvages et les décharges, entre autres) ;
  • les fuites - accidentelles ou non - de produits chimiques dans la nature ;
  • l’utilisation excessive d’engrais et de pesticides ;
  • les polluants datant de notre passé industriel, enfouis dans le sol, avant d’être recouverts par les constructions modernes.

👉  À titre d’exemple, les stations-service, les casses automobiles ou encore les sites pharmaceutiques sont considérés comme des sites à risques.

Les conséquences de la pollution sur les sols 😱

Les sols renferment des matières premières et des organismes rares et précieux, qui sont aujourd’hui menacés par l’activité humaine. 

Soyons clairs : situé entre la roche et l’atmosphère, le sol requiert plusieurs milliers d’années pour se former. Il s’agit donc d’une ressource non renouvelable, ayant trois principales fonctions :

  • environnementale (stockage de l’eau, rétention des polluants) ;
  • économique (matières premières) ;
  • sociale et culturelle (patrimoine paysager, notamment).

💡 Bon à savoir : le sol est considéré comme un puits de carbone et contribue activement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Néanmoins, la pollution bouleverse l’écosystème souterrain :

  • l’eau ne peut plus passer convenablement et provoque l’étouffement des sols ;
  • les micro-organismes et les végétaux se raréfient ;
  • les polluants et les substances toxiques sont intégrés à notre chaîne alimentaire et à celles des animaux ;
  • de nouveaux risques sanitaires et environnementaux émergent ;
  • le sol devient vecteur de maladies (cancers, problèmes neurologiques ou bronchites).

👀 Que faut-il savoir sur la dépollution des sols ?

La dépollution expliquée 👩‍🏫

Également appelée « réhabilitation des sols », la dépollution consiste à traiter les sols pollués en vue d’implanter des activités industrielles ou de construire des habitations

Bien que les polluants ne soient plus toxiques au bout d’un certain temps, l’objectif principal de cette manœuvre est d’éliminer rapidement tout danger pour l’homme et l’environnement. ☢️

Attention : même si une activité pollue dès son installation, les sols pollués sont généralement découverts au moment de sa cessation. Conformément au principe du “pollueur-payeur”, il revient au dernier exploitant du site d’effectuer un diagnostic, afin de s’assurer de l’absence de pollution. Dans le cas inverse, il doit prendre en charge les opérations de dépollution.

À noter : dès 1993, la France a mis en place une politique de réhabilitation et de traitement des sites pollués. Depuis 1999, les sites pollués sont par ailleurs répertoriés dans la base de données BASOL.

Zoom sur ce procédé 🔎

Il est nécessaire de prendre en compte plusieurs éléments, avant d’entamer les travaux :

  • le degré de pollution ;
  • les substances utilisées ;
  • la profondeur des déchets dans le sol ;
  • l’usage envisagé par le nouveau propriétaire du site.

En fonction de ces critères, l’une de ces trois techniques de dépollution pourra ensuite être utilisée :

  • l’excavation, c’est-à-dire l’extraction et l’évacuation des déchets hors du site pour les traiter ;
  • le traitement sur site, par l’intermédiaire duquel les terres polluées sont nettoyées, afin de séparer et de détruire les polluants grâce à la chaleur ;
  • le confinement, qui permet d’isoler les matériaux polluants, grâce à un géotextile directement posé sur le sol ou à un grillage avertisseur recouvert de terre propre. 

✍️ À noter : il existe une quatrième technique de dépollution appelée la phytoremédiation. En effet, certains arbres - tels que les saules pleureurs - parviennent à absorber les produits toxiques présents dans le sol.

🌱 Luttez contre le changement climatique !

Engagez-vous dès maintenant pour l’environnement. Faites appel à nos experts pour entamer votre transition écologique. 😎 

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Engagez votre entreprise la neutralité carbone

Demander une démo

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly

C’est quoi, la dépollution des sols ?

Emmanuel Macron souhaite dépolluer les anciennes décharges. Mais qu’entend-il par là ? Qu’est-ce que la dépollution des sols ?

Réchauffement climatique 🔥
 — 
3
 MinUTES DE LECTURE
 — 
5/3/2022 10:53
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire

La pollution a des conséquences sur la biodiversité, sur l’atmosphère, mais aussi sur les sols. Recouverts de plastique, baignés de produits toxiques ou de pesticides, ces derniers sont loin d’être épargnés par l’activité humaine. Pour cette raison, Emmanuel Macron a exprimé le souhait de dépolluer les anciennes décharges. Mais en quoi consiste exactement la dépollution des sols ? Voici l’essentiel de ce que vous devez savoir sur ce procédé de réhabilitation. 👇

🏭 Pollution des sols, quèsaco ?

Définition 🤓

Un sol est considéré comme pollué s’il contient une forte concentration de composés chimiques et/ou polluants (plastique, pesticides, déchets toxiques, etc.), mettant ainsi en danger notre santé et celle des autres êtres vivants. 

Ainsi, la pollution est l’une des quatre principales menaces qui pèsent sur les sols, avec :

  • la surexploitation ;
  • l’imperméabilisation (un sol bétonné, par exemple) ;
  • l’érosion.

Pour faire simple, une fois en contact avec le sol, les déchets contaminent les eaux souterraines et superficielles, qui sont ensuite absorbées - par voie digestive ou par voie respiratoire - par les végétaux et par les animaux. 

Conclusion : la pollution des sols menace la qualité de l’air et de l’eau, la chaîne alimentaire, ainsi que les écosystèmes

Les causes de pollution des sols 🤔

La pollution des sols provient majoritairement de l’activité humaine, même si les polluants peuvent aussi être d’origine minérale, organique ou métallique. 

À noter : le 25 mars 2021, en France, on dénombrait pas moins de 9 329 sites pollués. 

Les principales causes de pollution sont :

  • les activités industrielles ;
  • les activités minières ;
  • l’agriculture intensive ;
  • la mauvaise gestion des déchets (les dépôts sauvages et les décharges, entre autres) ;
  • les fuites - accidentelles ou non - de produits chimiques dans la nature ;
  • l’utilisation excessive d’engrais et de pesticides ;
  • les polluants datant de notre passé industriel, enfouis dans le sol, avant d’être recouverts par les constructions modernes.

👉  À titre d’exemple, les stations-service, les casses automobiles ou encore les sites pharmaceutiques sont considérés comme des sites à risques.

Les conséquences de la pollution sur les sols 😱

Les sols renferment des matières premières et des organismes rares et précieux, qui sont aujourd’hui menacés par l’activité humaine. 

Soyons clairs : situé entre la roche et l’atmosphère, le sol requiert plusieurs milliers d’années pour se former. Il s’agit donc d’une ressource non renouvelable, ayant trois principales fonctions :

  • environnementale (stockage de l’eau, rétention des polluants) ;
  • économique (matières premières) ;
  • sociale et culturelle (patrimoine paysager, notamment).

💡 Bon à savoir : le sol est considéré comme un puits de carbone et contribue activement à la lutte contre le réchauffement climatique.

Néanmoins, la pollution bouleverse l’écosystème souterrain :

  • l’eau ne peut plus passer convenablement et provoque l’étouffement des sols ;
  • les micro-organismes et les végétaux se raréfient ;
  • les polluants et les substances toxiques sont intégrés à notre chaîne alimentaire et à celles des animaux ;
  • de nouveaux risques sanitaires et environnementaux émergent ;
  • le sol devient vecteur de maladies (cancers, problèmes neurologiques ou bronchites).

👀 Que faut-il savoir sur la dépollution des sols ?

La dépollution expliquée 👩‍🏫

Également appelée « réhabilitation des sols », la dépollution consiste à traiter les sols pollués en vue d’implanter des activités industrielles ou de construire des habitations

Bien que les polluants ne soient plus toxiques au bout d’un certain temps, l’objectif principal de cette manœuvre est d’éliminer rapidement tout danger pour l’homme et l’environnement. ☢️

Attention : même si une activité pollue dès son installation, les sols pollués sont généralement découverts au moment de sa cessation. Conformément au principe du “pollueur-payeur”, il revient au dernier exploitant du site d’effectuer un diagnostic, afin de s’assurer de l’absence de pollution. Dans le cas inverse, il doit prendre en charge les opérations de dépollution.

À noter : dès 1993, la France a mis en place une politique de réhabilitation et de traitement des sites pollués. Depuis 1999, les sites pollués sont par ailleurs répertoriés dans la base de données BASOL.

Zoom sur ce procédé 🔎

Il est nécessaire de prendre en compte plusieurs éléments, avant d’entamer les travaux :

  • le degré de pollution ;
  • les substances utilisées ;
  • la profondeur des déchets dans le sol ;
  • l’usage envisagé par le nouveau propriétaire du site.

En fonction de ces critères, l’une de ces trois techniques de dépollution pourra ensuite être utilisée :

  • l’excavation, c’est-à-dire l’extraction et l’évacuation des déchets hors du site pour les traiter ;
  • le traitement sur site, par l’intermédiaire duquel les terres polluées sont nettoyées, afin de séparer et de détruire les polluants grâce à la chaleur ;
  • le confinement, qui permet d’isoler les matériaux polluants, grâce à un géotextile directement posé sur le sol ou à un grillage avertisseur recouvert de terre propre. 

✍️ À noter : il existe une quatrième technique de dépollution appelée la phytoremédiation. En effet, certains arbres - tels que les saules pleureurs - parviennent à absorber les produits toxiques présents dans le sol.

🌱 Luttez contre le changement climatique !

Engagez-vous dès maintenant pour l’environnement. Faites appel à nos experts pour entamer votre transition écologique. 😎 

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.