Comment mettre en place une stratégie bas carbone pour votre entreprise ?

Comment mettre en place une stratégie bas carbone dans son entreprise ? Conseils, étapes à suivre, Greenly vous explique tout de la SNBC.

Bilan carbone 📊

 — 

5

minutes de lecture

 — 

14/3/2022

Immeuble avec un reflet sur la végétation

Sommaire

Comment mettre en place une stratégie bas carbone pour votre entreprise ?

Pour faire face aux enjeux climatiques actuels et à venir, il est important de s’engager au quotidien pour une transition écologique. L’objectif principal est de tendre vers une réduction de l’empreinte carbone des Français et Française.

Accord de Paris, Plan Climat, loi de Transition énergétique, les entreprises ne sont pas épargnées et on attend d’elles qu’elles s’engagent et prennent leurs responsabilités sur la question.

Pour rester sous les 1,5° préconisés par l’accord de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique, les entreprises doivent chercher au maximum à réduire leurs gaz à effet de serre pour diminuer leur empreinte carbone. Et ce, à toutes les étapes de production et en prenant en considération toutes les parties prenantes (fournisseurs, utilisation par les clients, transport ...).

C’est là qu’entre en jeu la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) depuis 2015. Suite à sa modification en 2019, ses objectifs sont clairs : viser la “neutralité carbone” en 2050.

Alors comment mettre en place une stratégie bas-carbone dans son entreprise ? Par quoi commencer ? Greenly vous explique ce qu’est la SNBC, les étapes à suivre et les avantages à le faire.

GIF extrait de la série Rick et Morty

🤨 Qu’est-ce qu’une stratégie bas carbone ?

Définition 🔍

La SNBC, ou Stratégie Nationale Bas-Carbone, a été introduite pour la première fois en 2015 avec la Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte (LTECV). Comme l’explique le gouvernement, c’est une véritable feuille de route pour les entreprises qui veulent mettre en place une stratégie pour réduire leur impact et donc leurs émissions GES.

Plusieurs fois révisée, depuis 2019, elle vise avant tout à définir une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 2050. La SNBC fixe des objectifs à court et moyen termes pour y arriver.

Cet objectif fut revu à la hausse car au départ cette stratégie bas carbone visait une réduction de 75% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Différents acteurs, à l’échelle nationale et territoriale, sont concernés par cette loi. La SNBC fixe donc des plafonds d’émissions à ne pas dépasser, par tranches de 5 ans, jusqu’en 2033. Ces budgets carbone concernent tous les secteurs confondus.

💡 La “neutralité carbone” fait donc référence à l’équilibre parfait entre les émissions et les absorptions de gaz à effet de serre, notamment grâce au financement  qui capturent ces dernières (reforestation, préservation de forêts existantes...).

Principaux objectifs 🎯

Si la SNBC veut tendre vers la “neutralité carbone” et la réduction des gaz à effet de serre émis par les Français et Françaises mais aussi les entreprises, c’est parce que ce sont ces dernières qui contribuent au réchauffement climatique.

Cette loi a deux objectifs principaux :

  • atteindre la “neutralité carbone d’ici 2050”
  • réduire l’empreinte carbone des Français et Françaises.

Atteindre la “neutralité carbone” en 2050

Cette “neutralité carbone” peut se faire de 2 façons différentes :

  • planter et nourrir des écosystèmes gérés par l’être humain (forêts, sols agricoles) pour préserver la biodiversité qui capte le CO2 ;
  • créer des technologies industrielles pour capter et stocker le carbone ou bien le réutiliser.

Pour arriver à cette fameuse “neutralité carbone”, il faudrait diviser par 6 les émissions de gaz à effet de serre de la France par rapport à 1990. Autant dire que cela risque d’être compliqué sans les changements et les réorientations politiques nécessaires.

En plus de réduire l’impact sur l’environnement d’une manière large, cette baisse des émissions de GES est gage de meilleure qualité de vie (moins de pollution...).

Elle n’est pas antinomique à la croissance économique, même si de grands changements doivent avoir lieu du côté des entreprises pour arriver à cette baisse drastique.

Réduire l’empreinte carbone des Français

Le deuxième objectif de la SNBC concerne les individus, leur consommation et les diverses activités liées.

Pour cela, plusieurs facteurs sont à prendre en compte :

  • l’origine des produits achetés ;
  • l’affichage de l’empreinte carbone sur certaines choses ;
  • la consolidation de certaines normes et exigences ;
  • le développement d’une culture bas-carbone pour tous les citoyens-consommateurs et entreprises.

Exemple d’une stratégie bas carbone réussies 🤓

Quand on parle de stratégie bas carbone mise en place avec succès, on cite souvent l’entreprise Eiffage. En avril 2020, ils ont publié un rapport climat détaillant leur stratégie et les indicateurs mesurés pour voir l’efficacité de leurs actions.

Leur stratégie bas carbone s’est développée autour de la réduction des GES dans 3 domaines différents :

  • l’éco-mobilité de leurs parties-prenantes ;
  • la croissance de l’utilisation des énergies renouvelables et la performance énergétique ;
  • des matériaux et des conceptions bas carbone.

Leurs objectifs principaux ?

  • Réduire les émissions internes à l’entreprise ;
  • Développer de nouvelles offres bas carbone et étendre celles déjà mises en place.

🧗Réussir sa stratégie bas carbone : les principales étapes

Pour réussir la mise en place de sa stratégie bas carbone au sein de sa propre entreprise, il y a plusieurs étapes à suivre. Le plus important reste de faire un bilan carbone pour savoir d’où l’on part.

1. Mettre en place un scénario ✅

Impossible de mettre en place une stratégie si l’on ne connaît pas les postes les plus polluants dans son entreprise. Pour réduire ses émissions avec efficacité et ne pas tomber dans le greenwashing,

Faire un bilan carbone est essentiel pour :

  • voir de manière concrète combien chaque poste émet de GES ;
  • identifier les postes qui polluent le plus ;
  • savoir où concentrer vos efforts pour réduire votre empreinte.

2. Mettre en place un plan d’action ✅

Deuxième étape pour suivre une stratégie bas carbone : définir ses KPIs et mettre en place des actions pour mesurer son évolution. Pour chaque poste d’émission, quantifiez et définissez des objectifs mesurables.

Il est important de dédier une personne ou une équipe au suivi de ces actions afin qu’elles soient mises en place et analysées. Ces dernières peuvent aller de choses très simples à d’autres qui demandent plus de ressources (argent, temps ...).

3. Suivre et évaluer la performance ✅

Pour voir la réduction de votre empreinte, définissez des KPIs mesurables dans le temps. C’est important que vos objectifs soient définis, sans quoi cela restera trop vague pour voir une quelconque évolution.

Le plus judicieux reste de se baser sur une année complète pour réussir à comparer d’une année à l’autre les postes les plus polluants.

GIF actrice jugeant artiste sur scène

🏆 Une stratégie bas carbone : qu’est-ce que vous y gagnez ?

En plus d’agir positivement pour l’environnement et lutter contre le réchauffement climatique, la mise en place d’une stratégie bas carbone offre d’autres avantages.

1. Une communication efficace 🗣

Liée à votre démarche RSE, cette volonté de faire baisser son empreinte carbone doit être communiquée à tous les niveaux :

  • déclaration de performance extra-financière ;
  • rapport RSE ;
  • réseaux sociaux ;
  • charte ou manifeste d’entreprise ...

En plus de créer de la proximité avec vos parties prenantes, cela renforce la confiance de vos clients envers votre entreprise. L’expérience client est améliorée et votre marque employeur avec.

2. Une meilleure performance opérationnelle 📈

Lorsque l’on met le doigt sur les postes les plus polluants, on peut rapidement se rendre compte qu’ils sont la conséquence de certains problèmes parfois techniques. Ça peut être une fuite ou un dysfonctionnement qui entraînent une consommation excessive d’énergie, un fournisseur qui pollue bien plus qu’un autre ...

Prendre conscience de cela rend plus fluide les échanges entre les différentes étapes et augmente la performance opérationnelle de votre entreprise.

3. Une réduction des coûts 📉

Quand vous cherchez à rendre vos différents postes plus opérationnels, vous réduisez inévitablement certains coûts. S’il y a une fuite quelque part, le fait d’y remédier permet de faire baisser vos coûts en énergie, par exemple. De même, si vous isolez mieux vos infrastructures ou mettez des vitres à double vitrage, la facture d’électricité baisse.

4. L’acquisition de nouveaux clients 🤝

Ce n’est plus un secret, aujourd’hui, les consommateurs et les clients sont en quête d’entreprises qui partagent leurs valeurs de plus en plus engagées. Tendre vers la réduction de son empreinte carbone et faire les efforts nécessaires pour y arriver renforce votre image de marque et donc votre réputation.

Vous gagnez la confiance de nouveaux clients et attirez aussi les jeunes talents qui sont en quête de sens dans leur travail. C’est d’autant plus important dans un contexte où les règles de recrutement sont chamboulées.

5. Du sens pour vos équipes en interne 💡

Turn over, bore out, burn-out, que de termes peu réjouissants pour parler des conséquences que peut avoir le manque de sens dans son emploi.

Si vous tendez vers la réduction de votre empreinte, votre équipe se sentira concernée et pourra trouver plus de sens dans son quotidien. Que ce soit par la sensibilisation ou la mise en place de différentes tâches où elle est directement impliquée (rapport RSE ...), chacun pourra agir à son échelle.

GIF avec Barney Stinson dans la série How I met Your Mother

👥 Quel est le rôle de la direction là-dedans ?

On imagine souvent à tort que la direction n’a pas de rôle à jouer dans une stratégie bas carbone. Pourtant c’est tout l’inverse qui se passe. Il est important qu’elle s’empare du sujet pour impliquer au maximum l’entreprise dans une démarche engagée et ambitieuse.

C’est d’ailleurs la direction qui est la seule qui peut décider d’une telle direction à suivre tout comme la mise en place d’une démarche RSE. Mais cela ne suffit pas d’avoir l’ambition de s’y mettre, il faut se renseigner, s’éduquer et s’impliquer pour que l’entreprise dans son ensemble s’engage avec un discours crédible et authentique.

La direction doit être là pour les équipes, les motiver, les écouter, les rassurer mais aussi pour leur insuffler le changement et la ligne directrice à suivre.

Vous avez envie de réaliser un bilan carbone de votre entreprise pour ensuite mettre en place un une stratégie bas carbone ? Greenly s’occupe de tout pour vous aider à réduire vos émissions de gaz à effet de serre. Grâce à notre SAAS, une plateforme qui centralise toutes vos dépenses carbone, effectuez un bilan carbone 100% personnalisé.

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Écrit par
Arnaud Delubac

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly