Objectifs de développement durable (ODD) : ce qu'il faut savoir

L’ONU a déterminé des objectifs de développement durable en vue de créer un monde meilleur. Que faut-il savoir sur ces ODD ?

Réchauffement climatique 🔥

 — 

10

minutes de lecture

 — 

29/7/2022

mer

Sommaire

Depuis 2015, les pays du monde entier doivent mettre en œuvre des mesures visant à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) fixés par l’ONU. L’intérêt ? Vivre en paix et dans la prospérité d’ici 2030. 

Un avenir radieux qui nécessite beaucoup d’efforts. 💪 En effet, notre mode de vie donne lieu à l’enchaînement d’événements météorologiques extrêmes, à l’aggravation du réchauffement climatique et à l’accumulation des conflits. ⚔️

Mais alors quels sont les ODD - et particulièrement ceux liés à l’environnement - à respecter ? Comment les intégrer au sein de son entreprise ? Toutes les réponses se trouvent dans cet article. 👋

👀 Qu’est-ce que les ODD ?

Quelle est l’utilité des objectifs de développement durable ? 🔎

Définis en 2015 par les Nations Unies, les Objectifs de développement durable (ODD) - ou Objectifs mondiaux - sont au nombre de 17 et se décomposent en 169 cibles. Interconnectés, ils indiquent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur - voire idéal - et plus durable pour tous d'ici à 2030. À ce titre, ils englobent les défis mondiaux actuels tels que le climat, la biodiversité, l’énergie, la pauvreté ou l’agriculture. 🌾

En définitive, les trois dimensions du développement durable - sociales, économiques et environnementales - sont intégrées dans les ODD de manière transversale. En effet, la lutte contre le réchauffement climatique - et plus largement, la protection de l’environnement - va de pair avec la lutte contre la pauvreté, la croissance de l’économie et la subvention aux besoins sociaux fondamentaux.

👋 Bien que les pays soient les principaux concernés par ces priorités, l’atteinte de ces objectifs universels n’est pas uniquement du ressort des gouvernements. Le secteur privé, financier, les syndicats, les ONG et les acteurs de la société civile ont également un rôle à jouer.

Comment ces ODD ont-ils été définis ? 🧐

Tout commence en 2000 lorsque l’ONU fixe les huit objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Dès lors, les 192 pays membres de l’ONU et 23 organisations internationales s’engagent à mettre un terme à la pauvreté avant 2015.

👀 Bon à savoir : les huit OMD portaient sur l’extrême pauvreté et la faim, l’accès à l’éducation, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, la mortalité infantile, la santé maternelle, la lutte contre les épidémies, la préservation de l’environnement et la mise en place de partenariats pour le développement.

S’ensuit en 2012 la tenue du Sommet de la Terre à Rio - plus communément appelé « Rio 20 ». Ce Sommet a débouché à l’adoption de trois grandes conventions :

  • la convention sur la diversité biologique ;
  • la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ;
  • la convention sur la lutte contre la désertification.

C’est également à l’issue de cette conférence que les États ont décidé de fixer les ODD. Ce n’est que trois ans plus tard, au terme d’un processus participatif, que les 17 objectifs voient le jour. Concrètement, les ODD ont fusionné avec les OMD donnant naissance aux priorités suivantes :

  1. l’éradication de la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde ;
  2. la lutte contre la faim ;
  3. la bonne santé et le bien-être de tous et à tout âge ;
  4. l’accès à une éducation de qualité pour tous ;
  5. l’égalité entre les sexes ;
  6. l’accès à l’eau propre et à l’assainissement ;
  7. l’accès à l’énergie propre et d’un coût abordable ;
  8. le travail décent pour tous et la promotion d’une croissance économique soutenue ;
  9. la promotion de l’industrie, de l’innovation et des infrastructures durables ;
  10. la réduction des inégalités ;
  11. la création de villes et de communautés durables et résilientes ;
  12. la consommation et la production responsables ;
  13. la mise en place de mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques ;
  14. la protection de la vie aquatique ;
  15. la protection de la vie terrestre ;
  16. la paix, la justice et les institutions efficaces ;
  17. la mise en œuvre de partenariats pour la réalisation des objectifs.

Et maintenant ? 📆

Bien que ces priorités aient été définies, rien ne garantit leur mise en œuvre. C’est tout l’intérêt de l’Agenda 2030 adopté par 193 pays en septembre 2015 à New York. Ce programme universel de développement durable a pour intention d’éradiquer la pauvreté et d’assurer la transition écologique et solidaire. À ce titre, il s’organise autour des 5 P, puisqu’il est au service des populations, de la planète, de la prospérité, de la paix et des partenariats.

👋 Pour parvenir à un monde meilleur, l’ONU s’est donné jusqu’en 2030 pour atteindre ces 17 ODD. Par conséquent, tous les ans, les 193 États membres de l’ONU - qu’ils soient pauvres, riches ou en développement - doivent partager - devant le Forum politique de haut niveau (FPHN) des Nations Unies - ses progrès selon 232 indicateurs. 

🌱 Quels sont les 7 ODD directement liés aux enjeux environnementaux et climatiques ?

Bien que les ODD soient tous liés entre eux, sept objectifs résultent directement des questions environnementales.

Objectif 6 : l’accès à l’eau propre et à l’assainissement 💦

Actuellement, trois personnes sur dix n’ont pas accès à l’eau potable, tandis que la pénurie d’eau touche 40 % de la population mondiale. C’est pourquoi l’accès à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable est un élément indispensable pour garantir la santé de tous et prévenir les maladies. Mais comment y parvenir ? En :

  • assurant l’accès universel et équitable à l’eau potable à un coût abordable ;
  • améliorant la qualité de l’eau grâce à une meilleure gestion des déchets, à la réduction de la pollution et des émissions de produits chimiques ;
  • mettant en place une gestion intégrée des ressources en eau ;
  • développant la coopération internationale en matière d’assainissement, la collecte de l’eau, la désalinisation ou encore les techniques de réutilisation.

👉 L’ensemble de ces points permet une meilleure gestion de la production énergétique et alimentaire tout en contribuant à la croissance économique, mais contribue également à la préservation les écosystèmes aquatiques et leur biodiversité.

Objectif 7 : l’accès à une énergie propre et d’un coût abordable ⚡️

L’accès à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable et pour tous semble être sur la bonne voie. En effet, de multiples avancées sont visibles, comme l’utilisation en nette hausse des énergies renouvelables - en remplacement des énergies fossiles extrêmement polluantes -, un meilleur accès à l’électricité dans les pays les plus pauvres ou l’amélioration de l’efficacité énergétique. 💡

👉 Néanmoins, encore 13 % de la population mondiale n’a pas accès à l’électricité moderne et le secteur de l’énergie est à l’origine de 60 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). 💨

La solution pour assurer le bien-être de tous, faire des économies et protéger la planète ? Passer à l’énergie durable. En ce sens, plusieurs actions sont à mettre en place :

  • développer les infrastructures et améliorer les technologies en vue d’approvisionner les pays les moins avancés ;
  • poursuivre la transition vers les énergies renouvelables ;
  • renforcer la coopération internationale pour faciliter l’accès à la recherche dans les technologies propres.

Objectif 11 : la création de villes et de communautés durables 🌆

Depuis 2007, plus de la moitié de la population mondiale - 3,5 milliards de personnes - vit dans des villes, un chiffre qui pourrait atteindre 60 % d’ici 2030 et 70 % d’ici 2050. 

À ce titre, d’après l’OMS en 2022, 99 % de la population mondiale respire un air pollué. La cause ? Les villes rejettent 70 % des émissions de carbone dans le monde - alors qu’elles n’occupent que 3 % de la masse continentale mondiale. 😱

Cet afflux de citadins donne lieu à la construction de bâtiments de faible qualité, à des difficultés de gestion des déchets, de l’énergie et de l’eau douce. Faire fi de cet objectif revient à creuser les inégalités, mener à l’instabilité et à l’insécurité, ainsi qu’augmenter les décès liés à la pollution de l’air. 

👀 À ce rythme, chaque citoyen ne pourra pas profiter d’une qualité de vie décente.

Face à cette urbanisation trop rapide, l’ONU s’engage d’ici 2030 à accélérer la création de villes durables, sûres et résilientes en :

  • assurant l’accès à chacun à des logements sûrs et à des services de base et de transport adéquats ;
  • préservant le patrimoine culturel et naturel mondial ;
  • protégeant les pauvres et les personnes vulnérables plus facilement touchées par les catastrophes naturelles ;
  • réduisant l’impact environnemental négatif des villes grâce à une meilleure qualité de l’air et à une meilleure gestion des déchets.

Objectif 12 : la consommation et la production responsables 👍

Avec ce douzième ODD, les Nations Unies souhaitent encourager la création d’une économie circulaire et délaisser peu à peu le modèle linéaire très consommateur en ressources naturelles et aux impacts dévastateurs sur l’environnement.

L’objectif ? Faire mieux avec moins en modifiant nos modes de consommation et de production. À titre d’illustration, chaque année, ce sont pas moins d’1,3 milliard de tonnes d’aliments produits qui sont gaspillées. Finalement, le secteur alimentaire est à l’origine de 22 % des GES. De plus, il faudrait 2,9 planètes pour subvenir à nos besoins si l’humanité consommait comme les Français. 🌍🌍🌍

De fait, d’ici 2030, il est nécessaire de :

  • gérer durablement et utiliser rationnellement les ressources ;
  • réduire de 50 % le volume des déchets alimentaires à l’échelle mondiale ;
  • inciter les entreprises à adopter des pratiques responsables ;
  • aider les pays en développement à adopter des modes de consommation et de production durables ;
  • rationaliser les subventions aux combustibles fossiles.

Objectif 13 : la lutte contre les changements climatiques 💥

Les conséquences du réchauffement climatique sont de plus en plus visibles. Entre incendies, sécheresses et inondations, les événements météorologiques de plus en plus violents s’enchaînent. En cause ? Les émissions de GES principalement causées par les combustibles fossiles (pétrole, gaz et le charbon), qui s’accumulent dans l’atmosphère. 🪨

Selon les Nations Unies, il est urgent de prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique et ses répercussions. Sans surprise, cet objectif est ainsi fondé sur l’Accord de Paris. Signé en 2015, il partage des mesures concrètes pour lutter contre l’émission abusive de GES et limiter le réchauffement à + 2 °C selon les niveaux préindustriels. 📉

Que va-t-il se passer si nous n’agissons pas ? :

  • les récoltes seront moins riches et entraîneront la pénurie de nourriture et d’eau ;
  • les océans se réchaufferont, s’acidifieront et le niveau des mers s’élèvera ;
  • les quantités de glace et de neige diminueront ;
  • les événements climatiques s’enchaîneront et seront de plus en plus violents.
👋 La loi française « Climat et Résilience » tente déjà de régir notre société dans l’optique de modifier nos comportements et de limiter le réchauffement.

Objectif 14 : la protection de la vie aquatique 🐠

À ce jour, pas moins de trois milliards de personnes dépendent de la biodiversité côtière et marine pour survivre. En effet, les océans fournissent l’eau de pluie, l’eau potable, ont un impact sur le climat, notre alimentation et l’air que nous respirons. 🌊

À titre d’information, ce puits de carbone couvre les trois quarts de la surface de la Terre et absorbe environ 30 % du CO2 que nous rejetons. Il a donc un rôle indispensable dans la création d’un monde durable. Malheureusement, l’acidification et la pollution des océans - notamment par le plastique - mettent en péril cette ressource vitale. ❌

De fait, la sauvegarde des océans et des mers passe par :

  • la protection de la biodiversité marine ;
  • la préservation de 10 % des aires marines et côtières ;
  • la lutte contre les déchets marins ;
  • la mise en place des réglementations pour lutter contre la surpêche, la pollution marine et l’acidification des océans.

Objectif 15 : la protection de la vie terrestre 🌳

Avec les océans, les forêts sont l’un des puits de carbone les plus importants de la planète. En plus de stocker une partie de nos émissions de CO2, elles abritent plus de 80 % des espèces animales, végétales et d’insectes, tandis qu’1,6 milliard de personnes dépendent directement de cet écosystème. Par ailleurs, les forêts contribuent à notre économie, notre sécurité alimentaire, notre santé et notre qualité de vie.

Bien que les forêts participent à la lutte contre le réchauffement climatique, elles peuvent également venir alimenter ledit réchauffement. Concrètement, à sa mort - naturelle ou non - chaque arbre relâche dans l’atmosphère tout le CO2 stocké depuis des années, participant ainsi au réchauffement climatique.

Par ailleurs, les activités humaines et le changement climatique sont à l’origine de la déforestation et de la désertification, appauvrissant le poumon vert de la planète. Pour éviter ce désastre, l’ONU préconise de :

  • restaurer les sols dégradés par la sécheresse, la désertification et les inondations ;
  • exploiter ces écosystèmes de manière durable ;
  • gérer durablement les forêts ;
  • préserver les écosystèmes montagneux ;
  • protéger les espèces menacées et mettre un terme aux braconnages, ainsi qu’au trafic des espèces végétales et animales protégées ;
  • partager équitablement les bénéfices liés à l’utilisation des ressources génétiques.

👋 Comment intégrer les ODD dans son entreprise ?

Les entreprises - quelle que soit leur taille et leur secteur d’activité - peuvent prendre part à l’atteinte des ODD d’ici 2030. Comment ? En développant leur RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) et en considérant ces objectifs au sein de leur gouvernance.

En bref, la démarche RSE prend en considération les enjeux du développement durable au sein de l’entreprise et son impact sur la société. À ce titre, l’organisation s’engage à tendre vers une production durable - via l’écoconception - et à tisser des collaborations avec des parties prenantes engagées sur les plans environnementaux, sociétaux et économiques. 

Repenser sa stratégie offre de multiples avantages : 

  • améliorer la réputation et la compétitivité de l’entreprise ;
  • réaliser des économies ;
  • améliorer le bien-être des salariés ;
  • accéder à de nouveaux marchés ;
  • lutter contre le réchauffement climatique.
👉 Bon à savoir : 78 % des salariés souhaitent rejoindre une entreprise engagée. (étude CSA pour LinkedIn et l’ADEME de 2021)

🌿 Vous souhaitez prendre part à la transition écologique ?

Faites appel à nos experts pour engager votre entreprise dans la lutte contre le réchauffement climatique ! 👋

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Écrit par
Ines Gendre

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly