L'obsolescence programmée : quel impact sur la planète ?

Qu'est-ce que l'obsolecence programmée ? Quels sont les produit concernés ? Quel est son impact sur la planète? Toutes les informations dans cet article.

Tech & numérique 💻

 — 

7

minutes de lecture

 — 

14/3/2022

Ordinateur mis à la déchage

Sommaire

Chaque années en France, « 40 millions de biens tombent en panne et ne sont pas réparés ». Le(s) responsable(s) ? Les enseignes fabriquant des appareils à durée de vie limitée. Heureusement, cette pratique est de plus en plus contestée. Les politiciens s’engagent dans la lutte contre l’obsolescence programmée à travers des propositions de loi qui la condamnent. Cependant, elle perdure et semble bien ancrée dans notre société.

Pourquoi ? Quels sont les dessous de l’obsolescence programmée ? Définition, produits concernés, impacts environnementaux…Greenly vous donne des éléments de réponse.

🕹 L’obsolescence programmée : définition et explications

L’obsolescence programmée est une pratique conforme au modèle économique de notre société de consommation.Elle concerne la plupart des produits du quotidien et revêt différents aspects.

Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ? 🎚

La loi définit l’obsolescence programmée comme « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement. »

Autrement dit, l’obsolescence programmée est une pratique commerciale déloyale établie par les acteurs économiques pour produire plus de profits. La longévité des biens est raccourcie volontairement afin que vous en renouveliez l’achat.

Mise à jour d’un logiciel payant, réédition d’un même produit avec une option supplémentaire…Les techniques employées pour que vous dépensiez davantage sont parfois subtiles. Alors, comment les déceler ?  

Les différentes formes d’obsolescence programmée 🔦

Les fabricants ne manquent pas d’imagination pour gagner un maximum d’argent ! L’obsolescence programmée se caractérise par différentes approches. Voici donc les techniques élaborées pour vous faire consommer toujours plus. 

  • L’obsolescence esthétique : elle se rapporte à l’effet de mode. Lorsqu’une marque propose un nouveau produit plus ou moins semblable au modèle précédent dans un laps de temps réduit, il s’agit d’obsolescence esthétique. Un design revisité, une option supplémentaire et le tour est joué ! 
  • L’obsolescence fonctionnelle : la réparation de votre appareil vous coûte plus cher que d’en racheter un neuf ? Alors vous êtes confronté à un cas d’obsolescence fonctionnelle. Le rachat de l’appareil se révèle plus avantageux pour vous, ce qui profite au fabricant.
  • L’obsolescence indirecte : une référence de cartouche d’encre n’est plus commercialisée ? Vous devez changer votre chargeur de téléphone mais il n’est plus disponible sur le marché ? Ce sont des cas d’obsolescence indirecte. Votre appareil fonctionne, mais son utilisation s’avère compromise car les produits associés n’existent plus.
  • L’obsolescence par notification : votre appareil vous informe par notification que vous devez remplacer l’un de ses éléments (l’encre de l’imprimante, la batterie du PC…).
  • L’obsolescence par incompatibilité : elle est fondée sur l’évolution d’un produit. Lorsqu’un fabricant de smartphones impose une mise à jour du logiciel d’utilisation incompatible avec les anciens modèles, il pratique une forme d’obsolescence programmée.

L’histoire de l’obsolescence programmée 📖

Les pratiques commerciales déloyales ne datent pas d’hier. Les origines de l’obsolescence programmée remontent au début du XXe siècle.

Dans les années 20, un groupe d’industriels spécialisé dans la fabrication d’ampoules décide de proposer des produits à durée de vie réduite. C’est donc à ce groupe constitué de grands acteurs économiques que l’on doit le concept d’obsolescence programmée.

En 1932, un certain Bernard London propose cette technique pour relancer l’économie des États-Unis, en pleine crise depuis 1929.

Dans les années 1950, un designer américain, Brooks Stevens, en fait son fer de lance. Il propose régulièrement de nouveaux modèles de produits aux design inédits. L’obsolescence esthétique est née.

Les autres formes d’obsolescence programmée se dévellopperont avec l'expansion de la société de consommation, de la seconde moitié du XXe siècle à nos jours.

📲 Quels sont les produits concernés par l’obsolescence programmée ? 

L’obsolescence programmée concerne essentiellement 3 types de produits : 

  • les produits électroménagers
  • les produits high-tech
  • les voitures.

Les appareils électroménagers 🧼

Les appareils électroménagers font partie des produits les plus touchés par l’obsolescence programmée. Les principaux produits concernés sont : 

  • la machine à laver
  • le lave-vaisselle
  • le réfrigérateur
  • le micro-ondes.


Ces appareils ont une durée de vie limitée qui nécessite d’avoir recours tôt ou tard au changement d’une pièce ou à leur réparation générale. Or, le coût de la réparation est souvent plus élevé que le prix de l’appareil lui-même.  Les appareils électroménagers sont donc principalement touchés par l’obsolescence fonctionnelle.

Les produits high-tech 🖥

Les produits high-tech sont touchés par quasiment toutes les formes d’obsolescence programmée. Ils englobent les appareils électroniques du quotidien et plus largement tous ceux qui disposent d’une batterie : 

  • smartphone
  • ordinateurs
  • tablette
  • téléviseur
  • enceinte

Leur durée de vie est généralement comprise entre 3 et 5 ans.

Les voitures 🚙

Qu’elles soient électriques ou thermiques, les voitures sont concernées par 3 formes d’obsolescence programmée : 

  • l’ obsolescence indirecte
  • l’obsolescence par notification
  • l’obsolescence esthétique.

Batterie, composants mécaniques et appareils électroniques connectés ont une longévité réduite. Les constructeurs automobiles pratiquent également l’obsolescence esthétique à travers les opérations marketing menées pour la promotion de leurs produits.

GIF extrait de la série The Office

🥀 L’obsolescence programmée : des conséquences sur l’environnement

L’obsolescence programmée engendre une production intensive d’appareils. Or, leur fabrication et leur péremption nuisent gravement à la planète. Deux conséquences découlent de ce phénomène : 

  • l’épuisement des ressources ; 
  • l’augmentation de la pollution.

L’épuisement des ressources ⤵️

Aujourd’hui, rares sont les personnes qui ne détiennent pas un smartphone. Et ce n’est pas sans conséquences pour l’environnement. En effet, les smartphones contiennent pas moins de 70 composants, dont le cobalt ou le lithium (utilisé notamment pour la conception des batteries). Leur extraction et leur exportation en masse engendrent donc un épuisement des ressources et de lourdes peines pour la planète : 

  • bouleversements climatiques ; 
  • destruction des terres fertiles ; 
  • diminution de la biodiversité.

Les ordinateurs et les autres appareils électroniques ne sont pas épargnés. Qu’ils contiennent ou non une batterie, leur fabrication nécessite d’avoir recours à des ressources limitées.

L’augmentation de la pollution ↗️

Le renouvellement constant des appareils n’arrange pas non plus les affaires de la planète. Chaque année, 6 millions d’appareils électroménagers sont jetés. Cela représente pas moins de 400 000 tonnes de déchets. Entre les transports inter-continents des marchandises et les déchets qu’ils génèrent, la pollution est en augmentation constante. L’obsolescence programmée cause alors la contamination des sols et des océans ainsi qu’une hausse des émissions de CO2.

… Mais aussi sur le portefeuille du consommateur

L’obsolescence programmée coûte également aux consommateurs. Rachat des appareils en panne, acquisition d’un modèle plus performant…Les fabricants savent susciter le besoin pour  que vous mettiez la main à la poche.

Le phénomène de mode 🦄

Les nouvelles tendances font partie intégrante de notre société. Youtubeurs, instagrammeurs, tweetos…Influencer est même devenu un métier à part entière.

Répondre aux conformités de la mode constitue une norme sociale. S’en détacher peut même aboutir à une forme d’exclusion. Et les fabricants le savent bien puisqu’ils en sont responsables. À travers des campagnes marketing toujours plus agressives et des argumentaires rondement menés, ils parviennent à imposer leurs produits comme des tendances nécessaires que nous nous empressons d’acheter.

Le besoin d’être connecté 📳

Là encore, l’aspect social est prédominant. Entre les différents réseaux sociaux et la transition numérique, les consommateurs ne peuvent plus se passer d’appareils connectés. La manière de tisser des liens sociaux, de travailler ou même d’interagir avec les organismes et collectivités locales (banque, poste, finances publiques, etc.) s’est entièrement digitalisée.

La passion du high-tech 🎮

Et oui, le high-tech est une passion comme les autres ! Et vous êtes sûrement concerné car elle a sa place dans plusieurs domaines. Les appareils connectés comme les smartphones ou les ordinateurs peuvent être de véritables bijoux technologiques pour les passionnés d'informatique. Les adeptes de jeux vidéos, cinéma, musique et même de littérature ne sont pas en reste ! Une enceinte au son exceptionnel, une liseuse plus ergonomique, une extension de jeu vidéo…Vos passions convergent toutes vers les produits high-tech.

GIF de Jimmy Fallon choqué

👩‍⚖️ L’obsolescence programmée : Que dit la loi ? 

Heureusement, des mesures sont prises pour lutter contre l’obsolescence programmée. Depuis 2014, elle est considérée comme un délit punissable par la loi Hamon.

Un décret de loi adopté en 2021 oblige également les constructeurs de smartphones et d’ordinateurs portables à avoir une attitude plus responsable. Dès lors, les pièces détachées des appareils fabriqués doivent être mises à disposition des consommateurs afin de pouvoir les réparer.

Pour conclure, l’obsolescence programmée est une pratique commerciale déloyale qui régit notre mode de consommation. Son impact sur les consommateurs est considérable, tant sur le plan social que sur l’aspect économique. L’obsolescence programmée est également néfaste pour la planète puisqu’elle est vectrice de pollution et cause une pénurie de ressources irréversible. Des mesures sont tout de même prises à son encontre. Durcissement de la loi, recyclage, indice de réparabilité… Mais cela est-il suffisant pour mettre fin à l’obsolescence programmée ?


🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Écrit par
Ines Gendre

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly