Transition énergétique : le guide pour tout comprendre

La transition énergétique est une des solutions pour limiter le réchauffement climatique. Mais de quoi s’agit-il ? Qui est concerné ? Explications.

Empreinte carbone 💭

 — 

9

minutes de lecture

 — 

23/9/2022

éolienne

Sommaire

La transition énergétique est l’un des moyens à notre disposition pour faire face au réchauffement climatique. ☀️

Si nous voulons limiter ce phénomène climatique et préserver notre lieu de vie, nous devons agir dès maintenant en nous attaquant directement à l’origine du problème. Pour ce faire, la trajectoire de nos émissions de gaz à effet de serre (GES) - et plus particulièrement de carbone (CO2) - doit être revue à la baisse. 📉

Et il y a urgence. Les experts du GIEC - Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - sont catégoriques : il ne nous reste plus que trois ans pour atteindre le pic mondial des émissions de GES, avant de le diminuer de 45 % d'ici 2030. ⏳

Comment la transition énergétique peut-elle permettre de réduire nos émissions ? Quelle est la réglementation française en vigueur ? Comment accélérer cette transition ? Greenly fait le point. 👇

 

👀 Qu’est-ce que la transition énergétique ?

Transition énergétique, définition 🔎

Au vu de l’avancée fulgurante du réchauffement climatique, la transition énergétique apparaît comme le moyen le plus concret, durable et efficace pour inverser la tendance. Mais de quoi s’agit-il ? 🧐

Apparu pour la première fois dans un livre blanc en 1980 en Allemagne et en Autriche, ce concept illustre la volonté d’entamer un changement profond de notre société et particulièrement de notre rapport à l’énergie. Le but ? Limiter les impacts environnementaux, sociaux et économiques. ❌ 

Dès lors, la transition énergétique implique le passage d’un système polluant basé sur l’utilisation des énergies fossiles à un système durable basé sur l’usage des énergies renouvelables. 

Ainsi, chaque pays est à l’origine de sa propre politique énergétique. 

Une chose est sûre cependant : l’ensemble des secteurs de l’énergie - de la production à la consommation finale en passant par la distribution - est invité à faire des efforts pour diminuer son impact environnemental. 

Cette transformation du système énergétique requiert également la participation de chacun d’entre nous via la mise en œuvre des bons gestes à adopter. ✅

👉 La loi de transition énergétique pour la croissance verte livre sa propre définition : « La transition énergétique est un mode de développement économique respectueux de l’environnement, à la fois sobre et efficace en énergie et en consommation de ressources et de carbone, socialement inclusif, soutenant le potentiel d’innovation et garant de la compétitivité des entreprises. »

Quelle est la différence entre la transition énergétique et la transition écologique ? 🧐

La transition énergétique s’inscrit dans le concept plus global de transition écologique. 👋

Bien que l’objectif premier soit identique, la principale différence réside dans le champ d’application, puisque la transition écologique englobe de nombreux secteurs :

  • l’éco-mobilité ;
  • la préservation de la biodiversité ;
  • l’alimentation ;
  • l’énergie ;
  • le bien-être au travail.
👉 Bon à savoir : la transition énergétique fait également partie de la stratégie de développement durable.

🎯 Quels sont les objectifs de la transition énergétique ?

Transformer durablement notre production, notre distribution et notre utilisation énergétique ne peut s’effectuer sans l’atteinte des quatre grands objectifs universels établis par la transition énergétique.

Lutter contre le réchauffement climatique ❌

En grande partie responsable du réchauffement climatique, le secteur de l’énergie est à l’origine de 36,3 milliards de tonnes de CO2 en 2021 - un record historique. [Agence Internationale de l’Énergie (AIE)]

Pour rappel, le réchauffement climatique est causé par les activités humaines et particulièrement par le surplus des émissions de gaz à effet de serre rejetées dans l’atmosphère. 

L’équilibre climatique de la planète est ainsi perturbé, donnant lieu à la disparition de la biodiversité, la multiplication de violentes catastrophes environnementales et la dégradation de l’environnement. 😖

Pour limiter ces répercussions, il convient de réduire nos émissions, notamment celles liées à l’énergie. 📉

Cela implique le changement radical de notre modèle de production électrique. 

Au-delà de limiter le réchauffement climatique, revoir notre utilisation de l’énergie permet de :

  • préserver les ressources naturelles - notamment l’eau ;
  • réduire la production de déchets ;
  • limiter l’émission de particules fines émises par les centrales nucléaires. 

Empêcher l’épuisement des réserves d’énergies fossiles 🪨

Fortement utilisées pour leurs nombreux avantages depuis la révolution industrielle, les énergies fossiles  (pétrole, charbon et gaz) sont devenues essentielles pour nous déplacer, nous chauffer ou nous nourrir. 🍽

Malheureusement non renouvelable et très polluante - par son extraction comme son utilisation - ce type d’énergie n’est disponible qu’en quantité limitée. Ainsi, les réserves disparaissent à vue d’œil puisqu’il nous resterait que :

  • 139 ans de charbon (environ 1074 milliards de tonnes) ;
  • 48,8 ans de gaz naturel (188 100 milliards de tonnes) ;
  • 53,5 ans de pétrole (244,4 milliards de tonnes).
👉 La transition énergétique n’est pas encore de mise puisqu’à l’heure actuelle, la production mondiale de ce type d’énergie s’élève encore 80 %. [Agence Internationale de l’Énergie (AIE)]

Face à ces impacts négatifs sur l’environnement, il convient de se tourner dès que possible vers les énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique, etc.) pour couvrir l’ensemble de nos besoins énergétiques. 

Une transition urgente puisque la demande en énergie pourrait doubler d’ici 2045. 📈

Au-delà d’émettre peu de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, ce type d’énergie engendre peu de déchets, permettrait d’assurer l’indépendance énergétique de l’Hexagone et de sécuriser les systèmes énergétiques. 

Par conséquent, le dernier rapport du GIEC requiert l’arrêt total de l’extraction du charbon et la réduction de 60 % de l’usage du pétrole et de 70 % de l’utilisation du gaz d’ici à 2050 par rapport au niveau de 2019. 📊

Réduire la précarité énergétique 🏠

Au-delà de protéger l’environnement, la transition énergétique a également un enjeu social important. 👥

À titre d’illustration, en France, le secteur du bâtiment représente 44 % de l’énergie nationale consommée. En cause : cinq millions de logements sont considérés comme étant énergivores - appelés les « passoires énergétiques ». Leur mauvaise isolation implique une consommation d’énergie excessive et donc à une hausse de la facture d’électricité comme des émissions de GES. 💨

Améliorer le confort thermique des logements a donc plusieurs avantages :

  • offrir un lieu idéal de vie ou de travail en conservant la chaleur et en évacuant l’humidité du logement ;
  • diminuer la facture énergétique grâce à des équipements plus performants ;
  • supprimer les infiltrations d’air ;
  • réduire les consommations pour éviter le rejet de trop grandes quantités de CO2.

En France, c’est la loi Climat et résilience de 2021 qui incite les propriétaires des passoires énergétiques à rénover leur logement. 🛠

L’Europe n’est pas en reste puisque la Commission européenne souhaite réhabiliter 35 millions de bâtiments dans l’optique de réduire les émissions de GES 55 %.

👀 Bon à savoir : des aides - parfois cumulables - sont à destination des particuliers à l’image de Ma Prime Rénov, les Certificats d’économie d’énergie (CEE) ou du chèque énergie.

Relancer la croissance verte 🌿

La transition énergétique a également un enjeu économique. En effet, l’ensemble des mesures énergétiques à mettre en œuvre au sein de cette politique permettrait de relancer la croissance verte. 💚

À l’heure actuelle, privilégier les énergies renouvelables est économiquement plus intéressant que les énergies fossiles. Cela entraîne alors la création d’emplois dans de nouveaux secteurs et l’usage de nouvelles technologies vertes auparavant inaccessibles.

L’implication de tous les acteurs permet de fédérer nos efforts pour développer plus rapidement un système énergétique responsable et bas-carbone. 💪

⚖️ Quelle réglementation française encadre la transition énergétique ?

La loi de la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) 📈

La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte concerne aussi bien les entreprises que les citoyens comme les territoires et les pouvoirs publics. L’objectif est triple :

  • renforcer l’indépendance énergétique de la France en développant un nouveau modèle énergétique ;
  • réduire les émissions de gaz à effet de serre ;
  • apporter les outils nécessaires à la croissance verte.
👉 À terme, l’Hexagone souhaite contribuer à l’action contre le dérèglement climatique et mieux équilibrer ses sources d’approvisionnement. 

Pour ce faire, six grands objectifs sont à atteindre : 

  • réduire les émissions de GES de 40 % d’ici 2030 et les diviser par 4 d’ici 2050 et par rapport aux niveaux de 1990 ;
  • diminuer la consommation finale des énergies fossiles de 30 % en 2030, par rapport aux niveaux de 2012 ;
  • ramener la part du nucléaire à 50 % de la production d’électricité en 2035 ;
  • porter les énergies renouvelables à 32 % de la consommation énergétique finale en 2030 ;
  • réduire de 30 % la consommation d’énergie primaire d’ici 2030 et par rapport aux niveaux de 2012 ;
  • réduire le volume de déchets mis en décharge de 50 % d’ici 2050.

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) 🗓

Adoptée en 2020, la programmation pluriannuelle de l’énergie permet de mettre en application les mesures inscrites dans la LTECV en vue d’atteindre la neutralité carbone en 2050. 

Comment ? En créant une feuille de route pour la décennie à venir où les actions sont structurées et priorisées. 📝

On relève ainsi deux axes prioritaires :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’énergies fossiles importées ;
  • diversifier le mix énergétique français.

Les objectifs chiffrés pour 2023 sont les suivants : la consommation énergétique globale devrait atteindre 135,5 Mtep - au lieu de 155,1 Mtep en 2012 - tous secteurs confondus (l’industrie, le tertiaire, le transport et l’agriculture). 

Toujours d’ici 2023, la PPE souhaite augmenter la capacité des énergies renouvelables électriques entre 71 et 78 GW par rapport à 2014. 🔎

✍️ À noter : depuis 2016, la PPE s’inscrit dans la continuité de la stratégie nationale bas-carbone (SNBC).

⏱ Comment accélérer la transition énergétique ?

Diversifier le mix énergétique 🔥

La principale mesure consiste à abandonner les énergies fossiles polluantes au profit des énergies renouvelables. 

En 2020 - encore - le mix énergétique français dépend majoritairement des énergies fossiles (28 % de pétrole, 16 % de gaz naturel et 2 % de charbon) et du nucléaire (40 %) contre 14 % d’énergies renouvelables. [Chiffres clés de l’énergie édition 2021]

L’Hexagone doit développer l’utilisation d’électricité décarbonée et mettre fin à sa dépendance aux énergies fossiles. Pour rappel, la France importe :

  • 100 % du charbon des États-Unis, d’Australie, d’Afrique du Sud et de Colombie ;
  • 98 % du gaz naturel de Norvège, d’Algérie, de Russie et des Pays-Bas ;
  • 98,5 % du pétrole de l’Afrique, des pays de l’ex-URSS, du Moyen-Orient, de la mer du Nord, du Niger et de la Russie.

Réduire notre consommation d’énergie ⚡️

Les consommations énergétiques quotidiennes des particuliers représentent près d’un tiers de la consommation finale française d’électricité. C’est pourquoi dès cet automne, le gouvernement français actuel souhaite l’entrée en vigueur d’un plan de sobriété énergétique. 📑

Dans un contexte d’urgence climatique jumelée à la guerre en Ukraine, il convient d’éviter toute surconsommation d’énergie en tenant compte de l’impact environnemental. 

Ainsi, en vue d’éviter le gaspillage énergétique, nous devons réduire notre consommation d'énergie de 10 % d’ici 2024, et de 40 % d’ici 2050.

Comment y parvenir ? Chacun d’entre nous à la possibilité d’adopter des écogestes simples comme réduire la consommation de chauffage, éteindre les lumières inutiles et les appareils en veille - qui représentent 10 % de la consommation d’énergie annuelle des foyers français. 🏠

Développer les transports propres 🚗

Le secteur des transports consomme 33 % de l’énergie nationale. Diminuer cette consommation implique de verdir nos déplacements, notamment les 72,8 % de trajets bureau-domicile effectués en voiture. 🚙

Plusieurs solutions :

  • voyager en transports en commun ;
  • acheter une voiture électrique ;
  • marcher ;
  • emprunter le vélo ou la trottinette ;
  • faire du covoiturage - en dernier recours.

🌱 Participez à l’atteinte de la neutralité carbone !

Vous souhaitez amorcer la transition énergétique de votre entreprise ? Réalisez le bilan carbone de votre stratégie afin de cibler les postes les plus polluants et d’agir en conséquence.

 

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Écrit par
Justine Dumont

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly