Les 3 piliers du développement durable en entreprise - Greenly

Zoom sur les 3 piliers du développement durable en entreprise : définitions, intérêts et exemples concrets d'application.

RSE 🌱
 — 
8
 MinUTES DE LECTURE
 — 
6/4/2021 19:26
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire

Qu’est-ce que le développement durable ? Comment l’applique-t-on au sein d’une entreprise ? En quoi est-il utile ? Zoom sur les trois piliers du développement durable en entreprise : définition, intérêts et exemples d’application.

Les trois piliers du développement durable en entreprise

Quels sont les trois piliers historiques du développement durable ?

La notion de développement durable doit son nom au rapport Brundtland établi en 1987. Elle s’articule autour de trois piliers fondamentaux : social, économique et environnemental.

La définition du développement durable selon le rapport Brundtland

Le rapport Brundtland a été établi lors de la commission mondiale de l’ONU qui s’est tenue en 1987 sur l’environnement et le développement.

Ce document de plus de 300 pages s’adresse aux politiques nationales et pose les principales mesures à intégrer pour la préservation de la planète. Officiellement intitulé “Notre avenir à tous”, il est communément appelé “rapport Brundtland” en lien avec la présidente de l’organisation, Gro Harlem Brundtland, Premier ministre de la Norvège à l’époque. La notion de développement durable est évoquée pour la première fois dans ce rapport.

✅ L’appellation “développement durable” est en fait une erreur de traduction. Issue de l’anglais “sustainable development” (“développement soutenable”), elle a été corrigée dans les éditions ultérieures du document. Elle est cependant passée à la postérité et demeure l’appellation commune actuelle.

La définition qui en est donnée est la suivante :  « Le développement durable est un mode de développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.”

Transposé au monde des affaires, il est applicable aux politiques entrepreneuriales et regroupe trois domaines fondamentaux : l’économie, l’environnement et le social. Pour répondre à la définition du développement durable, une entreprise doit donc être à la fois économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement tolérable. Le social doit être un objectif, l’économie un moyen et l’environnement une condition.

🤝 Le pilier social

Le pilier social du développement durable d’une entreprise répond à des valeurs prônant l’équité et le respect des droits individuels. Les conséquences sociales de l’activité de l’entreprise sont alors évaluées en fonction de celles-ci. Les principes au coeur de ce pilier sont les suivants : 

  • Lutter contre l’exclusion et la discrimination : aider à la réinsertion, respecter l’égalité homme-femme, nivellement des salaires, favoriser la formation, encourager le dialogue, appliquer les droits sociaux globaux…
  • Favoriser la solidarité : contribuer à la réduction des inégalités sociales en collaborant avec des associations et des projets locaux et internationaux, privilégier les produits issus du commerce équitable pour garantir un revenu approprié à l’exploitant…
  • Contribuer au bien-être des parties prenantes : développer le dialogue social, encourager l’échange d’informations et la transparence, aménager les horaires selon le profil de salariés, rendre les locaux accessibles aux personnes à mobilité réduite... 

💵 Le pilier économique

Ce pilier repose sur la faculté des entreprises à développer un système économique responsable. Autrement dit, elles doivent inciter et favoriser la protection de l’environnement en limitant les risques que leur production engendre sur celui-ci. Le recyclage des produits et l’utilisation de matières premières renouvelables sont alors les principaux tenants du pilier économique.

D’ailleurs, la norme ISO 50001, propre au management de l’énergie, vise l’amélioration de la performance énergétique, dans une perspective de réduction de la consommation et donc des coûts. De sa bonne application en découle une certification, gage d’optimisation de l’énergie dans son utilisation.

Le pilier économique dans le développement durable

🌱 Le pilier environnemental

Le pilier environnemental repose sur la volonté de préserver l’environnement en réduisant les risques et en en mesurant les impacts environnementaux liés à l’activité des entreprises. Les enjeux pour celles-ci sont alors les suivants : 

  • économiser et préserver les ressources naturelles ; 
  • évaluer leur empreinte carbone et réduire leurs émissions en GES pour l’améliorer ; 
  • réduire et mieux gérer leurs déchets.

Des objectifs pour répondre favorablement aux problématiques environnementales sont alors établis par les entreprises. Elles font partie intégrante de la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises (RSE).

Schéma des trois piliers du développement durable

Les trois piliers qui définissent le développement durable sont généralement représentés par un schéma pour bien comprendre les enjeux qu’ils comportent et la manière dont ils coexistent.

Le schéma des trois piliers du développement durable

Pourquoi évoque-t-on parfois un 4e pilier ?

Parfois, un 4e pilier est évoqué : la culture. En réalité, la culture est au centre de la notion de développement durable puisqu’elle rassemble les trois dimensions fondamentales de celle-ci vues précédemment.

La culture : élément tarif mais central du développement durable

Le rapport Brundtland a mis  la croissance économique, l'inclusion sociale et l'équilibre environnemental au centre du modèle à utiliser dans les stratégies locales, nationales et mondiales de développement. Or, ces dimensions ne peuvent à elles seules rendrent compte de toute la complexité de nos sociétés actuelles.

Des acteurs et des événements tels que l’UNESCO ou le Sommet mondial du développement durable (2002) prônent alors l’inclusion de la culture dans ce modèle. En effet, la culture est complémentaire dans le sens où elle façonne ce que nous entendons par « développement » et détermine les actions des peuples dans le monde.

La culture comme élément central du développement durable

La déclaration universelle sur la diversité culturelle (2001) ainsi que  la convention sur la diversité des expressions culturelles (2005) de l’UNESCO définissent la relation entre la culture et le développement durable en deux points spécifiques : 

  • le développement du secteur culturel en soi et de sa dimension économique (l'héritage culturel, la créativité, les industries de la culture, l'artisanat, le tourisme culturel, etc.) ; 
  • la garantie que la culture occupe une place légitime dans toutes les politiques publiques, notamment les politiques liées à l'éducation, l'économie, la science, la communication, l'environnement, la cohésion sociale et la coopération internationale. 

Le monde ne fait pas uniquement face à des défis économiques, sociaux ou environnementaux. La créativité, la connaissance, la diversité sont autant de fondements indispensables au dialogue en faveur de la paix et du progrès. Ces valeurs sont, en effet, intrinsèquement liées aux notions de développement humain et de liberté.

Les défis culturels de notre monde sont trop importants et doivent alors être considérés au même titre que les trois autres dimensions originales du développement. Ce quatrième pilier crée des liens solides avec les trois autres dimensions du développement, et il est complémentaire avec chacune d'entre elles.

✅ La culture est donc porteuse de valeurs sociales (cohésion, solidarité, liberté fondamentale, etc.), contribue à la pérennisation économique mondiale et apparaît aussi importante que l’environnement à l’Homme par le patrimoine qu’elle constitue.
La culture, 4e pilier du développement durable

Pourquoi cette intégration de la culture aux piliers du développement durable ?

Comme nous venons de le voir, l’intégration de la culture aux piliers du développement durable s’explique en grande partie par les dimensions sociales et économiques qu’elle comporte. Mais ce n’est pas tout, la culture est aussi une bonne stratégie pour dynamiser les piliers fondamentaux. Elle joue alors un rôle de liant et de facilitation face aux défis économiques, sociétaux et environnementaux. 

En effet, la culture du développement durable (ses fondements, son histoire, son évolution) est souvent négligée au sein des entreprises. Une démarche de sensibilisation à celle-ci permettrait pourtant de mieux appréhender les enjeux de la politique de management mise en place (notamment dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises) et de s’y impliquer plus fortement. 

Enfin, la culture a un impact positif au sein d’une entreprise dans la mesure où elle unifie et consolide les activités humaines ; soit “l’ensemble des traits distinctifs, spirituels , matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social [...]” : indispensable pour la dynamique globale de l’entreprise.

On peut donc dire que le développement durable ne s’exprime pas à travers 3 piliers fondamentaux, mais bien à travers 4 dimensions majeures : sociale, économique, environnementale et culturelle.

Pourquoi les mettre en œuvre au sein de son entreprise ?

Mettre en œuvre ces 4 piliers au sein de son entreprise est une démarche dont l’impact ne peut qu’être bénéfique pour le bon fonctionnement de ses activités et pour adopter une politique de management responsable (RSE).

Le pilier social : pour le bien-être de vos employés

Une gouvernance empreinte de valeurs sociales est favorable au bien-être de vos salariés et collaborateurs. Une entreprise a plus de chance de prospérer si ses employés s’y sentent bien. Ceux-ci figureront certainement plus longtemps au sein de l’équipe et la dynamique de travail en sera meilleure. Mener des actions éthiques revient pour une entreprise à imposer un modèle référent des bonnes pratiques à mettre en œuvre pour une société plus vertueuse.

Le pilier économique : pour optimiser votre budget

Produire de manière plus responsable en favorisant le recyclage, en limitant les pertes et en usant de matières premières renouvelables permet de réduire considérablement les dépenses courantes. Une meilleure gestion des ressources ainsi que l’intégration des déchets dans un second circuit de production ou de vente sont de bonnes pratiques pour optimiser votre budget.

Le pilier environnemental : pour votre stratégie RSE

Intégrer des objectifs environnementaux au cœur de la gestion de sa société est indispensable du point de vue de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Obligatoire pour les entreprises de plus de 500 salariés, la stratégie RSE est également recommandée pour les autres sociétés qui veulent s’investir de manière éco-responsable et, par la même occasion, améliorer leur image de marque.

Le pilier culturel : pour la cohésion et l’adhésion des parties prenantes

Le déploiement de la culture est essentiel au sein d’une entreprise. Fédératrice, la culture permet une véritable cohésion sociale qui aura pour conséquence de dynamiser les échanges, le travail de groupe et donc l’augmentation de la productivité de vos employés. De plus, la culture a un impact positif sur la motivation et la stimulation intellectuelle. Elle améliore ainsi la performance individuelle des parties prenantes de votre entreprise.

Le pilier culturel, pour la cohésion des parties prenantes

Quelques exemples concrets d’application de ces trois piliers en entreprise

Pour vous aider dans la mise en œuvre du développement durable dans votre entreprise, Greenly vous donne quelques exemples d’actions concrètes à réaliser pour chaque pilier fondamental.

Du pilier social

  • Favoriser le télétravail : le télétravail est de plus en plus plébiscité par les employés qui souhaitent pouvoir mieux organiser leur vie familiale. Cette méthode de travail a permis d’observer moins de stress et plus de productivité de la part des salariés. 
  • Intégrer les ODD dans sa stratégie RSE : les objectifs de développement durable fixés par l’ONU pour faire face aux défis mondiaux comportent des actions telles que l’aide à l’éducation des enfants ou la lutte contre la pauvreté.
  • Favoriser la formation et l’accès à l’emploi : permettre la formation en interne ainsi que l’accès à l’emploi aux personnes en situation de précarité sociale.

Du pilier économique

  • Évaluer sa consommation d’énergie : faire réaliser un bilan carbone dans le cadre de la RSE vous donnera des métriques précises sur les consommations énergétiques de votre société. C’est un bon moyen pour cibler les postes dont l’efficience doit être améliorée.
  • Rénover et isoler ses bâtiments : la plupart des bâtiments sont mal construits et/ou mal isolés. C’est une source de déperdition énergétique importante.

Du pilier environnemental

  • Veiller à une meilleure gestion des déchets : effectuer le tri et favoriser le “zéro emballage'' au maximum.
  • Opter pour l’énergie verte : choisissez un fournisseur d’énergie renouvelable (voltaïque, éolien, hydraulique…).
  • Déployer un plan de déplacement plus écologique : faire circuler une navette d’entreprise pour éviter à vos salariés d’utiliser leur propre véhicule est une bonne action pour lutter contre le changement climatique.

Le pilier environnemental

Du pilier culturel

  • Organiser des soirées évènementielles : idéal pour renforcer la cohésion au sein de vos équipes.
  • Délivrer des chèques culture : une action en faveur de la culture qui plaît toujours aux collaborateurs.
  • Fonder une association sportive d’entreprise : créer un collectif sportif avec les parties prenantes de votre entreprise est une tendance américaine de plus en plus adoptée en France qui favorise l’esprit d’équipe et la solidarité.

🚀 Pour aller plus loin : 

Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.

Après cela, tu seras incollable ! 📬

Tout voir