Achats responsables : Comment mener une politique d'achats responsables pour votre entreprise ? 

Comment et pourquoi développer la politique d’achats responsables de votre entreprise ? Greenly vous explique les étapes à suivre dans cet article.

RSE 🌱

 — 

8

 minutes de lecture

 — 

16/11/2021


La fonction achats est au cœur du fonctionnement de l’entreprise puisqu’elle représente à elle seule 50 % du chiffre d’affaires, précise l’ADEME. Au vu de ces statistiques, il ne fait aucun doute que le développement de votre politique d’achats responsables est un levier capital dans l’amélioration des performances de l’entreprise.

Cette politique s’inscrit dans la démarche RSE de votre structure et possède de nombreux avantages non-négligeables. Maîtrise des coûts et des risques, avantage concurrentiel ou amélioration de votre image de marque pour ne citer qu’eux.

Comment profiter de ces bénéfices concurrentiels et financiers ? Greenly vous explique comment faire de ce poste achats une priorité dans votre stratégie de développement durable.

un homme écoute attentivement



Qu’est-ce qu’une politique d’achats responsables ?

La politique d’achats responsables concerne tous les types d’entreprises et tous les secteurs d’activité. Cette stratégie devenue indispensable pour une démarche RSE réussie répond à plusieurs exigences.


Politique d’achats responsables, définition

Acheter et consommer durable passe par un achat (un bien comme un service) qui :

  • Répond à des besoins ;
  • Améliore les performances de l’entreprise ;
  • Est respectueux de l’environnement et de l’humain (lors de la fabrication des produits, comme dans le fonctionnement de l’organisation).


Ce levier capital renforce l’engagement de l’entreprise envers le développement durable et trouve sa place dans une stratégie RSE responsable et de qualité. 

Ce système de management environnemental est régi par une politique d’achats responsables qui s’appuie sur des normes sociales, environnementales et éthiques. Ces divers éléments permettent d’améliorer les objectifs financiers de l’organisation (notamment pour augmenter les bénéfices de l’entreprise).

En définitive, le processus d’achats responsables revient à prendre en compte l’impact de chaque produit sur l’environnement, l’économie et le plan social. Ainsi, la politique d’achats responsables permet de construire des collaborations durables avec des fournisseurs engagés.


Les normes d’une politique d’achats responsables

Plusieurs normes régissent la politique d’achats intelligents et responsables et permettent de clarifier les engagements des organisations.


Norme ISO 26000

À travers 7 grands principes, la norme ISO 26000 est une véritable feuille de route pour les entreprises. Il s’agit d’un condensé des grands enjeux aussi bien sociaux qu’environnementaux, mais n’est en rien une certification.

Dans le cadre de la politique d’achats responsables, la norme ISO 26000 définit le périmètre de mise en place de la RSE et guide les structures dans la mise en application de leurs politiques. Elle partage également un plan d’action dans l’optique d’atténuer les impacts négatifs des entreprises sur l’environnement.

Cette norme est indispensable pour contribuer au développement durable, s’engager de manière responsable et développer sa politique d’achat.


Norme NF X50-135-1

La norme NF X50-135-1 « décline les principes de la norme ISO 26000 dans la fonction Achats et offre des recommandations aux décideurs et acheteurs qui souhaitent maîtriser leurs coûts, tout en anticipant les risques économiques, sociaux et environnementaux », indique l’ADEME.

Cette norme aide dans la mise en œuvre opérationnelle d’une démarche RSE pour intégrer l’ensemble des dimensions de la responsabilité sociétale décrites dans l’ISO 26000.

Il existe également la norme 14001 qui définit un cadre pour obtenir un système performant de management environnemental en suivant les réglementations de base. La certification ISO 9001 est également compatible avec la norme précédente puisqu’elle vise à améliorer la qualité des produits.


Pourquoi mettre en place une politique d’achats responsables ?

La politique d’achats responsables s’inscrit dans la RSE d’entreprises soucieuses de l’environnement. Pourquoi est-ce un réel avantage pour le développement de la structure ?

Intégrer les achats responsables dans sa démarche RSE

Consommer responsable s’apparente à acheter moins, mais mieux. La mise en place de la politique d’achats responsable à plusieurs objectifs :

  • Prendre réellement conscience de ses besoins ;
  • Prendre en considération l’impact environnemental de l’entreprise ;
  • Maîtriser le coût global et l’ACV de ses produits.

D’après Recygo, les employés du tertiaire consomment et jettent près d’un million de tonnes de papier, et ce chaque année en France. L’ADEME indique que le recyclage du papier permettrait d’éviter l’émission de 390 000 tonnes de CO2 chaque année. Mais ce n’est qu’un exemple de gaspillage au bureau !

Pour limiter les déchets, cette politique s’applique à toutes les étapes du processus d’achat afin de mener des actions concrètes en faveur de l’environnement. Cela passe par la mise en place d’une stratégie RSE pour avoir un réel impact sur la société tout en optimisant les marges.

une femme dit wow

Afin de répondre aux préoccupations sociales, environnementales et économiques, il convient de définir la raison d’être de l’entreprise. Cet outil stratégique permet d’aligner sa politique RSE et ses objectifs commerciaux pour agir efficacement.

Maîtriser les risques avec les achats responsables

Associés à une bonne stratégie RSE, les achats responsables sont d’une efficacité redoutable pour maîtriser les risques en entreprise. 

En plus de limiter les impacts négatifs sur l’environnement et réduire les risques environnementaux (liés aux produits et au fonctionnement de l’entreprise), le processus d’achats responsables contribue à la performance de la structure.

une femme dit qu'elle est impressionnée


En effet, cette politique permet de maîtriser :

  • Les coûts ;
  • L’image de l’entreprise ;
  • Se démarquer de la concurrence ;
  • L’approvisionnement des matières premières et l’optimisation des achats grâce à des process opérationnels ;
  • Les risques fournisseurs (ruptures de stocks, litiges, etc.).

Finalement, la mise en place d’une politique d’achats responsables est un facteur clé du succès !


Anticiper la législation grâce aux achats responsables

L’intérêt des entreprises envers le réchauffement climatique et la protection de l’environnement est tel que bon nombre de réglementations commencent à voir le jour. On peut illustrer ces propos avec le bilan carbone ! Toutes les sociétés de plus de 500 personnes sont désormais obligées de mesurer leurs émissions de CO2 et de mettre en place des actions pour les réduire. 

Autre exemple : la loi qui interdit désormais le plastique jetable. En se basant sur L’Atlas du plastique, on découvre que 400 millions de tonnes de plastique sont produites et 10 millions de tonnes terminent dans les mers et les océans.

un minion est un juge et tape partout avec son marteau


Pour résoudre ce problème, le gouvernement fait la guerre aux produits plastifiés à usage unique depuis 2020. Ainsi, les cotons-tiges, les pailles, la vaisselle jetable ou les touillettes, sont obligés de se réinventer pour devenir écoresponsables.

La politique d’achats responsables permet d’anticiper la législation, respecter les normes afin d’être une entreprise engagée.


Améliorer ses relations avec ses fournisseurs

La politique des achats responsables se crée en interne, mais a des répercussions sur les parties prenantes, notamment les fournisseurs. Principalement concernés par le poste achats, les fournisseurs engagés se sentent enfin soutenus dans leur engagement environnemental.

En effet, le partage des mêmes valeurs donne lieu à des relations d’affaires durables et amplifie vos actions pour protéger la planète.

un homme dit taisez vous et prenez mon argent

Améliorer son image auprès des clients

La RSE a une influence particulièrement forte sur la réputation de l’entreprise. Partager publiquement ses engagements concernant le développement durable, rassure et séduit les clients de plus en plus tournés vers les entreprises engagées. La transparence de vos actions permet de vous démarquer de la concurrence et de fidéliser votre clientèle.


Selon la 4e édition de l’étude FEVAD et KPMG, démontrer votre investissement écologique et social, séduit 70 % des cyberacheteurs. Ces derniers préfèrent consommer sur des sites mettant en avant une démarche responsable et durable. Un public à ne pas négliger !


Quelles étapes pour mettre en place sa politique d’achats responsables ?

Afin de créer une politique d’achats responsables cohérente, plusieurs étapes sont à mettre en place.

Faire l’état des lieux de sa politique actuelle

Avant de mettre en place le moindre changement dans le fonctionnement de l’entreprise, il convient de faire un état des lieux de la structure grâce à un diagnostic RSE. Cela permet d’analyser ses pratiques afin de savoir où focaliser son attention et ses efforts.


La Responsabilité Sociétale des Entreprises est un axe phare dans la démarche de développement durable. Obligatoire pour les sociétés de plus de 500 salariés, la RSE met en place des actions concrètes pour préserver l’environnement


Suite à ce diagnostic, il convient de :

  • Tirer des solutions ;
  • Réaliser un plan d’action ;
  • Définir des axes d’amélioration ;
  • Déterminer des objectifs clairs et des besoins pour obtenir une politique d’achats responsable et de qualité tout en gardant en tête la notion de l’amélioration continue ;
  • Prioriser les tâches ;
  • Enfin, communiquer sur la démarche en interne et dans les relations fournisseurs.

Connaître les critères RSE à suivre chez ses fournisseurs

Les fournisseurs sont les principaux acteurs de cette transformation. Pour mieux sélectionner les fournisseurs auxquels faire confiance et s’assurer de leur engagement, il est indispensable de dresser une liste de critères à respecter.

un simson dit qu'il a fait une liste


Voici quelques indicateurs :

  • La proposition financière des fournisseurs doit être adaptée aux objectifs de l’entreprise ;
  • Partage des mêmes valeurs entre les fournisseurs et l’entreprise (Quelles sont les démarches environnementales suivies ?) ;
  • Fonctionnement éthique (conditions de travail des salariés ? Respect des normes nationales et internationales ?) ;
  • Des matériaux respectueux de l’environnement pour privilégier l’éco-conception (circuit court, transports à faibles émissions de CO2 ou peu d’emballages).


Pour certifier la mise en place d’une démarche écologique, une Analyse de Cycle de Vie (ACV) peut-être menée. Cette méthode d’évaluation quantifie les impacts environnementaux d’un produit tout au long de sa vie. Ce diagnostic prend en compte les flux entrants (nécessaires à sa production) et sortants (ce qu’il émet durant sa durée de vie). 


Identifier les labels les plus fiables

Prenez garde à ne pas tomber sur des professionnels adeptes du Greenwashing qui réduisent à néant votre politique d’achats responsables ! Pour rappel, le Greenwashing est une stratégie de communication bien ficelée, consistant à faire croire que l’entreprise à une politique écoresponsable alors qu’elle n’est absolument pas engagée pour l’environnement. C’est une manière de gonfler ses ventes en se basant sur le mensonge. 


Pour faire des achats intelligents qui s’inscrivent dans une démarche RSE, il est nécessaire de sélectionner des labels RSE fiables. On peut notamment citer les 3 labels les plus réputés :

  1. LUCIE 26000 ;
  2. Engagé RSE de l’Afnor ;
  3. Fair For life d’Ecocert.

À vous de choisir celui qui répond à vos besoins !


Former et organiser ses équipes d’acheteurs

La transformation d’une entreprise nécessite la participation de tous les collaborateurs et pas seulement de la direction ou des fournisseurs. C’est pourquoi, afin de mobiliser les

équipes d’acheteurs dans ce projet porteur de sens, une formation RSE s’avère nécessaire.


Ainsi, les équipes sont motivées, comprennent les enjeux des achats responsables et peuvent réellement agir en conséquence. En plus de cette prise de conscience environnementale, le cahier des charges doit impérativement contenir l’ensemble des critères d’achats responsables et les exigences RSE.


Aller au-delà des achats en gérant la fin de vie des produits

Comme nous l’avons vu plus haut, l’ACV est d’une importance fondamentale dans l’élaboration d’une politique d’achats intelligente et responsable. L’entreprise peut donc agir sur le cycle de vie de chacun des produits achetés et utilisés.

un enfant est heureux


Voici quelques comportements à privilégier :

  • Choisir l’éco-conception dont les produits nécessitent moins d’énergie et de ressources naturelles tout au long de leur ACV ;
  • Réemployer et réparer le produit avant de le recycler. D’ailleurs, certains fournisseurs récupèrent et traitent eux-mêmes les déchets ;
  • Acheter des appareils reconditionnés, recyclés ou recyclables ;
  • Investir dans des produits à plus longue durée de vie ;
  • Acheter local ;
  • Réduire les déchets ;
  • Etc.

N’oubliez pas que la fin de vie est le début d’une nouvelle vie !


Communiquer sur sa politique d’achats responsables

Après avoir défini sa politique d’achats responsables dans une charte, il est temps d’en parler ! En tant qu’entreprise engagée, on opte pour une communication RSE transparente au sein de l’entreprise en partageant ce document à signer obligatoirement. Ainsi, vos collaborateurs et vos fournisseurs sont sensibilisés par votre engagement environnemental.

Participer à cette transformation de taille, permet de motiver les parties prenantes qui seront plus à même d’y prendre part.

 

Pascal de Bob l'éponge est heureux


Vous savez désormais pourquoi et comment mettre en place une politique d’achats responsables dans votre entreprise. Ce processus d’achats économiquement intéressant et respectueux de l’environnement est la clé de votre pérennité !


Partagez le pour plus d'impact

Engagez votre entreprise vers la neutralité carbone

Demander une démo

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique avec Greenly

Informations envoyées avec succès !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Achats responsables : Comment mener une politique d'achats responsables pour votre entreprise ? 

Comment et pourquoi développer la politique d’achats responsables de votre entreprise ? Greenly vous explique les étapes à suivre dans cet article.

RSE 🌱
 — 
8
 MinUTES DE LECTURE
 — 
11/16/2021 10:49
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire


La fonction achats est au cœur du fonctionnement de l’entreprise puisqu’elle représente à elle seule 50 % du chiffre d’affaires, précise l’ADEME. Au vu de ces statistiques, il ne fait aucun doute que le développement de votre politique d’achats responsables est un levier capital dans l’amélioration des performances de l’entreprise.

Cette politique s’inscrit dans la démarche RSE de votre structure et possède de nombreux avantages non-négligeables. Maîtrise des coûts et des risques, avantage concurrentiel ou amélioration de votre image de marque pour ne citer qu’eux.

Comment profiter de ces bénéfices concurrentiels et financiers ? Greenly vous explique comment faire de ce poste achats une priorité dans votre stratégie de développement durable.

un homme écoute attentivement



Qu’est-ce qu’une politique d’achats responsables ?

La politique d’achats responsables concerne tous les types d’entreprises et tous les secteurs d’activité. Cette stratégie devenue indispensable pour une démarche RSE réussie répond à plusieurs exigences.


Politique d’achats responsables, définition

Acheter et consommer durable passe par un achat (un bien comme un service) qui :

  • Répond à des besoins ;
  • Améliore les performances de l’entreprise ;
  • Est respectueux de l’environnement et de l’humain (lors de la fabrication des produits, comme dans le fonctionnement de l’organisation).


Ce levier capital renforce l’engagement de l’entreprise envers le développement durable et trouve sa place dans une stratégie RSE responsable et de qualité. 

Ce système de management environnemental est régi par une politique d’achats responsables qui s’appuie sur des normes sociales, environnementales et éthiques. Ces divers éléments permettent d’améliorer les objectifs financiers de l’organisation (notamment pour augmenter les bénéfices de l’entreprise).

En définitive, le processus d’achats responsables revient à prendre en compte l’impact de chaque produit sur l’environnement, l’économie et le plan social. Ainsi, la politique d’achats responsables permet de construire des collaborations durables avec des fournisseurs engagés.


Les normes d’une politique d’achats responsables

Plusieurs normes régissent la politique d’achats intelligents et responsables et permettent de clarifier les engagements des organisations.


Norme ISO 26000

À travers 7 grands principes, la norme ISO 26000 est une véritable feuille de route pour les entreprises. Il s’agit d’un condensé des grands enjeux aussi bien sociaux qu’environnementaux, mais n’est en rien une certification.

Dans le cadre de la politique d’achats responsables, la norme ISO 26000 définit le périmètre de mise en place de la RSE et guide les structures dans la mise en application de leurs politiques. Elle partage également un plan d’action dans l’optique d’atténuer les impacts négatifs des entreprises sur l’environnement.

Cette norme est indispensable pour contribuer au développement durable, s’engager de manière responsable et développer sa politique d’achat.


Norme NF X50-135-1

La norme NF X50-135-1 « décline les principes de la norme ISO 26000 dans la fonction Achats et offre des recommandations aux décideurs et acheteurs qui souhaitent maîtriser leurs coûts, tout en anticipant les risques économiques, sociaux et environnementaux », indique l’ADEME.

Cette norme aide dans la mise en œuvre opérationnelle d’une démarche RSE pour intégrer l’ensemble des dimensions de la responsabilité sociétale décrites dans l’ISO 26000.

Il existe également la norme 14001 qui définit un cadre pour obtenir un système performant de management environnemental en suivant les réglementations de base. La certification ISO 9001 est également compatible avec la norme précédente puisqu’elle vise à améliorer la qualité des produits.


Pourquoi mettre en place une politique d’achats responsables ?

La politique d’achats responsables s’inscrit dans la RSE d’entreprises soucieuses de l’environnement. Pourquoi est-ce un réel avantage pour le développement de la structure ?

Intégrer les achats responsables dans sa démarche RSE

Consommer responsable s’apparente à acheter moins, mais mieux. La mise en place de la politique d’achats responsable à plusieurs objectifs :

  • Prendre réellement conscience de ses besoins ;
  • Prendre en considération l’impact environnemental de l’entreprise ;
  • Maîtriser le coût global et l’ACV de ses produits.

D’après Recygo, les employés du tertiaire consomment et jettent près d’un million de tonnes de papier, et ce chaque année en France. L’ADEME indique que le recyclage du papier permettrait d’éviter l’émission de 390 000 tonnes de CO2 chaque année. Mais ce n’est qu’un exemple de gaspillage au bureau !

Pour limiter les déchets, cette politique s’applique à toutes les étapes du processus d’achat afin de mener des actions concrètes en faveur de l’environnement. Cela passe par la mise en place d’une stratégie RSE pour avoir un réel impact sur la société tout en optimisant les marges.

une femme dit wow

Afin de répondre aux préoccupations sociales, environnementales et économiques, il convient de définir la raison d’être de l’entreprise. Cet outil stratégique permet d’aligner sa politique RSE et ses objectifs commerciaux pour agir efficacement.

Maîtriser les risques avec les achats responsables

Associés à une bonne stratégie RSE, les achats responsables sont d’une efficacité redoutable pour maîtriser les risques en entreprise. 

En plus de limiter les impacts négatifs sur l’environnement et réduire les risques environnementaux (liés aux produits et au fonctionnement de l’entreprise), le processus d’achats responsables contribue à la performance de la structure.

une femme dit qu'elle est impressionnée


En effet, cette politique permet de maîtriser :

  • Les coûts ;
  • L’image de l’entreprise ;
  • Se démarquer de la concurrence ;
  • L’approvisionnement des matières premières et l’optimisation des achats grâce à des process opérationnels ;
  • Les risques fournisseurs (ruptures de stocks, litiges, etc.).

Finalement, la mise en place d’une politique d’achats responsables est un facteur clé du succès !


Anticiper la législation grâce aux achats responsables

L’intérêt des entreprises envers le réchauffement climatique et la protection de l’environnement est tel que bon nombre de réglementations commencent à voir le jour. On peut illustrer ces propos avec le bilan carbone ! Toutes les sociétés de plus de 500 personnes sont désormais obligées de mesurer leurs émissions de CO2 et de mettre en place des actions pour les réduire. 

Autre exemple : la loi qui interdit désormais le plastique jetable. En se basant sur L’Atlas du plastique, on découvre que 400 millions de tonnes de plastique sont produites et 10 millions de tonnes terminent dans les mers et les océans.

un minion est un juge et tape partout avec son marteau


Pour résoudre ce problème, le gouvernement fait la guerre aux produits plastifiés à usage unique depuis 2020. Ainsi, les cotons-tiges, les pailles, la vaisselle jetable ou les touillettes, sont obligés de se réinventer pour devenir écoresponsables.

La politique d’achats responsables permet d’anticiper la législation, respecter les normes afin d’être une entreprise engagée.


Améliorer ses relations avec ses fournisseurs

La politique des achats responsables se crée en interne, mais a des répercussions sur les parties prenantes, notamment les fournisseurs. Principalement concernés par le poste achats, les fournisseurs engagés se sentent enfin soutenus dans leur engagement environnemental.

En effet, le partage des mêmes valeurs donne lieu à des relations d’affaires durables et amplifie vos actions pour protéger la planète.

un homme dit taisez vous et prenez mon argent

Améliorer son image auprès des clients

La RSE a une influence particulièrement forte sur la réputation de l’entreprise. Partager publiquement ses engagements concernant le développement durable, rassure et séduit les clients de plus en plus tournés vers les entreprises engagées. La transparence de vos actions permet de vous démarquer de la concurrence et de fidéliser votre clientèle.


Selon la 4e édition de l’étude FEVAD et KPMG, démontrer votre investissement écologique et social, séduit 70 % des cyberacheteurs. Ces derniers préfèrent consommer sur des sites mettant en avant une démarche responsable et durable. Un public à ne pas négliger !


Quelles étapes pour mettre en place sa politique d’achats responsables ?

Afin de créer une politique d’achats responsables cohérente, plusieurs étapes sont à mettre en place.

Faire l’état des lieux de sa politique actuelle

Avant de mettre en place le moindre changement dans le fonctionnement de l’entreprise, il convient de faire un état des lieux de la structure grâce à un diagnostic RSE. Cela permet d’analyser ses pratiques afin de savoir où focaliser son attention et ses efforts.


La Responsabilité Sociétale des Entreprises est un axe phare dans la démarche de développement durable. Obligatoire pour les sociétés de plus de 500 salariés, la RSE met en place des actions concrètes pour préserver l’environnement


Suite à ce diagnostic, il convient de :

  • Tirer des solutions ;
  • Réaliser un plan d’action ;
  • Définir des axes d’amélioration ;
  • Déterminer des objectifs clairs et des besoins pour obtenir une politique d’achats responsable et de qualité tout en gardant en tête la notion de l’amélioration continue ;
  • Prioriser les tâches ;
  • Enfin, communiquer sur la démarche en interne et dans les relations fournisseurs.

Connaître les critères RSE à suivre chez ses fournisseurs

Les fournisseurs sont les principaux acteurs de cette transformation. Pour mieux sélectionner les fournisseurs auxquels faire confiance et s’assurer de leur engagement, il est indispensable de dresser une liste de critères à respecter.

un simson dit qu'il a fait une liste


Voici quelques indicateurs :

  • La proposition financière des fournisseurs doit être adaptée aux objectifs de l’entreprise ;
  • Partage des mêmes valeurs entre les fournisseurs et l’entreprise (Quelles sont les démarches environnementales suivies ?) ;
  • Fonctionnement éthique (conditions de travail des salariés ? Respect des normes nationales et internationales ?) ;
  • Des matériaux respectueux de l’environnement pour privilégier l’éco-conception (circuit court, transports à faibles émissions de CO2 ou peu d’emballages).


Pour certifier la mise en place d’une démarche écologique, une Analyse de Cycle de Vie (ACV) peut-être menée. Cette méthode d’évaluation quantifie les impacts environnementaux d’un produit tout au long de sa vie. Ce diagnostic prend en compte les flux entrants (nécessaires à sa production) et sortants (ce qu’il émet durant sa durée de vie). 


Identifier les labels les plus fiables

Prenez garde à ne pas tomber sur des professionnels adeptes du Greenwashing qui réduisent à néant votre politique d’achats responsables ! Pour rappel, le Greenwashing est une stratégie de communication bien ficelée, consistant à faire croire que l’entreprise à une politique écoresponsable alors qu’elle n’est absolument pas engagée pour l’environnement. C’est une manière de gonfler ses ventes en se basant sur le mensonge. 


Pour faire des achats intelligents qui s’inscrivent dans une démarche RSE, il est nécessaire de sélectionner des labels RSE fiables. On peut notamment citer les 3 labels les plus réputés :

  1. LUCIE 26000 ;
  2. Engagé RSE de l’Afnor ;
  3. Fair For life d’Ecocert.

À vous de choisir celui qui répond à vos besoins !


Former et organiser ses équipes d’acheteurs

La transformation d’une entreprise nécessite la participation de tous les collaborateurs et pas seulement de la direction ou des fournisseurs. C’est pourquoi, afin de mobiliser les

équipes d’acheteurs dans ce projet porteur de sens, une formation RSE s’avère nécessaire.


Ainsi, les équipes sont motivées, comprennent les enjeux des achats responsables et peuvent réellement agir en conséquence. En plus de cette prise de conscience environnementale, le cahier des charges doit impérativement contenir l’ensemble des critères d’achats responsables et les exigences RSE.


Aller au-delà des achats en gérant la fin de vie des produits

Comme nous l’avons vu plus haut, l’ACV est d’une importance fondamentale dans l’élaboration d’une politique d’achats intelligente et responsable. L’entreprise peut donc agir sur le cycle de vie de chacun des produits achetés et utilisés.

un enfant est heureux


Voici quelques comportements à privilégier :

  • Choisir l’éco-conception dont les produits nécessitent moins d’énergie et de ressources naturelles tout au long de leur ACV ;
  • Réemployer et réparer le produit avant de le recycler. D’ailleurs, certains fournisseurs récupèrent et traitent eux-mêmes les déchets ;
  • Acheter des appareils reconditionnés, recyclés ou recyclables ;
  • Investir dans des produits à plus longue durée de vie ;
  • Acheter local ;
  • Réduire les déchets ;
  • Etc.

N’oubliez pas que la fin de vie est le début d’une nouvelle vie !


Communiquer sur sa politique d’achats responsables

Après avoir défini sa politique d’achats responsables dans une charte, il est temps d’en parler ! En tant qu’entreprise engagée, on opte pour une communication RSE transparente au sein de l’entreprise en partageant ce document à signer obligatoirement. Ainsi, vos collaborateurs et vos fournisseurs sont sensibilisés par votre engagement environnemental.

Participer à cette transformation de taille, permet de motiver les parties prenantes qui seront plus à même d’y prendre part.

 

Pascal de Bob l'éponge est heureux


Vous savez désormais pourquoi et comment mettre en place une politique d’achats responsables dans votre entreprise. Ce processus d’achats économiquement intéressant et respectueux de l’environnement est la clé de votre pérennité !


Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.

Après cela, tu seras incollable ! 📬

Tout voir