Comment analyser l’empreinte carbone de son entreprise ?

Comment réaliser son bilan carbone ? Comment lire et comprendre son rapport pour agir efficacement ? Greenly vous répond dans cet article.

Bilan carbone 📊
 — 
8
 MinUTES DE LECTURE
 — 
7/13/2021 19:35
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire

Pour atteindre la neutralité carbone souhaitée à l’horizon de 2050, il est nécessaire de baisser drastiquement les émissions de gaz à effet de serre (GES), que ce soit au niveau des particuliers ou des entreprises. Ces dernières ont un très grand rôle à jouer pour réduire l’empreinte carbone de la consommation des français·es.

Réaliser un bilan carbone est la première étape pour atteindre une entreprise neutre en carbone, engagée et en quête d’amélioration continue. Analyser ce bilan vous donne les étapes à suivre pour enclencher un plan d’actions pour atteindre vos objectifs. Encore faut-il réussir à interpréter ce bilan et son rapport final. Voici quelques pistes pour vous aider.

Quels sont vos objectifs derrière le bilan carbone ? 

La première question à se poser : pourquoi vouloir faire un bilan carbone ?  Est-ce que c’est pour prendre conscience de ses dépenses énergétiques ? Est-ce pour être plus transparent sur votre impact avec vos client·es ? Ou tout simplement parce que vous êtes dans l’obligation d’en faire un au vu de votre situation ? 

Répondre à une obligation légale pour certaines entreprises

Depuis 2010, l’article 75 de la loi N°2010-788 (loi du Grenelle II) impose aux organisations publiques et privées d’analyser et de mesurer leurs émissions de gaz à effet de serre.

Ce bilan est obligatoire pour : 

  • les entreprises de 500+ salarié·es ;
  • les établissements publics de 250+ personnes ; 
  • les collectivités de 50 000+ habitant·es ;
  • les services de l’État.

Dans toutes ces situations, il est obligatoire de faire un Bilan Carbone® tous les 4 ans et de le publier sur la plateforme de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

Sans publication de cette analyse, il y a la possibilité d’encourir une amende de 10 000€ ou de 20 000€ pour les récidivistes. 

✅ Selon l’ABC (Association Bilan Carbone), seuls 35 % des entreprises qui sont obligées de publier leur analyse l’ont réellement mise sur l’ADEME. Et parmi elles, seulement 23 % des organisations se sont engagées dans un plan d’action.

Mettre en place une politique environnementale concrète

Vous pouvez très bien mesurer vos émissions GES même si cela n’est pas obligatoire. Cela permet de cerner au mieux les facteurs polluants de votre entreprise. Vous aurez une idée claire et précise du volume de GES que chacun·e de vos employé·s produit. 

Ce chiffre vous permettra ensuite de mettre en place des mesures de réduction de votre empreinte carbone. C’est pour cela que le bilan carbone doit se faire avec un objectif précis. Il faut être rigoureux sur les activités analysées afin d’avoir un bilan carbone complet qui sert à la mise en place de nouveaux KPI, et soutient la politique environnementale de votre entreprise. 

Le bilan carbone n’est pas une fin en soi mais sert à engager une démarche qui vise la réduction de l’impact environnemental de l’entreprise.

Champs à perte de vue avec éoliennes qui se dressent dans le ciel produisant de l'énergie renouvelable.

Valoriser vos engagements et l’image de l’entreprise 

Que ce soit au niveau de vos collaborateur·rices ou de vos client·es, analyser votre empreinte carbone reflète vos engagements et vos convictions. La dynamique devient plus positive au sein de l’entreprise car chacun·e prend part à ce vœu de transparence et cette envie de réduire ses émissions CO2. 

Ce comportement éco-responsable est quelque chose de plus en plus valorisé dans la manière de consommer actuelle. Être dans une démarche transparente améliore l’image de l’entreprise.

Greenly est certifié pour la réalisation de vos bilans carbone d’entreprise. On vous aide à définir vos objectifs dès l’étape 1 de l’analyse et à les atteindre grâce à notre méthodologie de calcul, de recueil de données et nos plans d’actions. 

Comment est calculée l’empreinte carbone de votre entreprise ?

L’empreinte carbone peut être calculée de différentes manières, et toutes ne prennent pas en compte les mêmes facteurs d’analyse. 

Différentes méthodes de calcul

GHG Protocol 

Le GHG Protocol, aussi appelé Greenhouse Gas Protocol ou Protocole des Gaz à effet de serre en français, est un partenariat multilatéral constitué d’entreprises, d’ONG et de gouvernements. Mis en place en 1998 par le World Resources Institute (WRI) et le Business Council for Sustainable Development, c’est lui qui met en place les normes de comptabilisation des GES des entreprises et organismes. 

L’intérêt du Protocole de GES est de réduire et simplifier la mesure des émissions de GES et de son reporting.

BEGES 

Le BEGES, ou bilan des émissions gaz à effet de serre, aussi appelé par abus de langage le “bilan carbone obligatoire” ne concerne que les entreprises de 500+ salarié·es. Il est à faire tous les 4 ans. C’est une méthode normée et réglementaire dont l’analyse s’appuie sur un périmètre organisationnel et opérationnel

Le périmètre organisationnel consiste à répertorier les entités ( les installations, les sites et les compétences) intégrées au bilan.

Le périmètre opérationnel définit les sources d’émissions qui seront prises en compte dans le calcul.

Bilan Carbone®

Le Bilan Carbone® est une marque déposée par l’ADEME depuis 2004. C’est un ensemble d’outils, une méthode et une formation qui permettent de réaliser une analyse complète de l’empreinte carbone de l’entreprise en prenant en compte les Scopes 1 et 2.

Cette méthode est encadrée par l’ABC et pour la réaliser il est obligatoire d’être formé·e et d’avoir une certification Bilan Carbone® comme c’est le cas pour le CEO de Greenly, Alexis Normand. Le Bilan Carbone® a pour objectif d’analyser et de recenser l’ensemble des émissions GES d’une organisation. Ce n’est pas la simple mesure des émissions CO2, mais bien des 6 gaz qui composent les GES. 

Cela concerne : 

  • le dioxyde de carbone (CO2) : il résulte principalement des énergies fossiles, de l’agriculture, de l’élevage intensif et la déforestation. C’est un des principaux GES.
  • le protoxyde d’azote : souvent utilisé dans l’agriculture industrielle ; 
  • l’hydrofluorocarbure : utilisé majoritairement dans les industries du froid et de l’automobile ; 
  • le méthane : il résulte de l’élevage des ruminants et des bovins mais aussi des exploitations pétrolières, minières, de l’agriculture du riz et des décharges ; 
  • le perfluorocarbure : connu aussi sous le nom d’hydrocarbure perfluoré, il vient surtout des climatiseurs, des systèmes de réfrigération et des extincteurs ; 
  • l’hexafluorure de soufre : on en use principalement en médecine et dans les industries.
Mains devant un écran en train de le pointer du doigt

La méthode Greenly 

Toutes ces méthodologies nous servent de référence pour vous proposer une analyse complète et approuvée par l’ADEME. Notre procédé vous aide à piloter l’ensemble de vos émissions, de la mise en place du périmètre aux réductions.

Dès l’étape 1, Greenly vous soutient vers la réussite de votre démarche en accompagnant votre pilote de projet. 

Mais notre innovation et notre force se révèlent dès l’étape 2 : la délimitation du périmètre à comptabiliser. Notre plateforme fait le suivi des émissions de manière automatisée en s’appuyant sur le Bilan Carbone® de l’année précédente. Cela permet de suivre les émissions de l’année en cours en temps réel avec l’utilisation de ratios monétaires personnalisés.

L’automatisation est rendue possible grâce à la synchronisation des comptes bancaires de l’entreprise à la plateforme ou l'import des fichiers d'écritures comptables (FEC). Les données non monétaires sont intégrées grâce à des modules personnalisables.

Les données sont donc collectées de manière interne et externe. Le calcul se fait alors sur le périmètre choisi avant de les convertir en kgCO2e grâce à des facteurs d’émissions exprimés en kgCO2e/unité. 

Votre temps est épargné - les premiers résultats vous sont présentés sous 10 jours -, le périmètre d’analyse est complet (Scopes 1, 2, 3) et le bilan GES n’est pas statique. 

📈 Lire et interpréter le rapport final

Les Scopes, qu’est-ce que c’est ? 

Les Scopes 1, 2 et 3 sont les différents périmètres de comptabilité des émissions GES qu’utilise la Méthode Bilan Carbone® pour le calcul. Voici quelques éléments pour vous aider à décrypter votre empreinte carbone et ces éléments de quantification des émissions. 

Scope 1 : les émissions directes 

Ce périmètre concerne les émissions directes qui sont émises par des installations fixes ou mobiles, définies par le périmètre organisationnel. Elles sont émises par des sources qui appartiennent ou qui sont sous contrôle de l’organisme. 

Ces émissions concernent : 

  • la combustion des sources mobiles et fixes 
  • les procédés industriels hors combustion 
  • les émissions des ruminants
  • le biogaz des centres d’enfouissement techniques 
  • les fuites de fluides frigorigènes
  • la fertilisation azotée
  • les biomasses 

Pour analyser votre empreinte carbone, regardez les 5 sous-catégories inhérentes au Scope 1 : 

  • les sources mobiles à moteur thermiques ;
  • les procédés hors énergie ;
  • les émissions directes fugitives ;
  • les émissions issues de l’utilisation des terres et de la forêt ; 
  • les sources fixes de combustion.

Scope 2 

Ici, le périmètre englobe les émissions indirectes relatives à la consommation électrique, de chaleur ou de la vapeur importée. Pour vous aider à mesurer ce périmètre, Greenly décompose son analyse en 2 scenarii : 

  • L’entreprise paie directement ses factures énergétiques : ces dernières permettent de calculer la consommation électrique puisque le prix de l’électricité et peu variable entre chaque fournisseur. Grâce à la base de données de l’Agence Internationale de l’Énergie, les kWh sont convertis en kgCO2e.
  • L’entreprise ne paie pas directement ses factures énergétiques : les émissions sont quantifiées à partir d’une consommation moyenne par m2. Elles sont ensuite précisées à partir de la consommation énergétique effective du lieu de travail, ramenées à la surface occupée par l’entreprise.

Seules 2 catégories sont prises en compte dans le Scope 2 : 

  • les émissions liées à la consommation d’électricité
  • les émissions liées à la consommation de vapeur, de chaud ou de froid.

Scope 3 

Ce périmètre englobe tout le reste, et va de l’achat de biens et services au transport de l’énergie, en passant par l’achat des matières premières ou la gestion des déchets. 

Cela se décline en 16 sous-catégories

  • les émissions liées au transport de l’énergie ou la construction des infrastructures ; 
  • les achats de biens et services
  • les achats de produits et services digitaux
  • les achats de consommables ;
  • les achats de matières premières ;
  • les biens immobilisés par l’entreprise (bâtiment, matériel informatique, parc automobile, ameublement) ;
  • les déchets ;
  • le fret en amont et en aval ;
  • les actifs loués en amont ;
  • les investissements ;
  • les déplacements des visiteurs ;
  • l’utilisation et la transformation des produits vendus ;
  • la fin de vie des produits vendus ;
  • les franchises ;
  • les actifs loués en aval ;
  • les déplacements domicile-travail.

La spécificité de Greenly réside dans la prise en compte des émissions du numérique, directes et indirectes. Cela concerne l’utilisation des terminaux, du réseau et la consommation de services de calcul et de stockage dans les Data Centers.

Usine rejetant des émissions CO2 dans une fumée grise

Les activités analysées

Pour décrypter efficacement votre empreinte carbone, il faut savoir quels éléments ont été pris en compte pour l’analyse. Est-ce que les franchises, les entreprises partenaires ont été incluses, par exemple ?  

Pour voir si les émissions GES sont à la baisse, il est nécessaire d’avoir des objectifs précis en amont, et d’avoir une année de référence. L’analyse va vous permettre d’avoir une compréhension long terme sur les postes d’émissions de l’entreprise. Et avec le suivi en temps réel, pas besoin d’effectuer un bilan GES chaque année.

La mise en place d’actions 

Le bilan carbone n’est pas une fin en soi mais bien un simple outil de réduction des émissions. Greenly vous accompagne jusqu’au bout de cette démarche grâce à des modules de sensibilisation et une application d’engagement pour vos salarié·es.

Le chemin vers vos objectifs climatiques est facilité, nous vous mettons à disposition une synthèse des différents référentiels utilisés : Accords de Paris, rapports du GIEC, Science Based Targets. Des plans d’actions concrets et réalisables sont mis en place avec le soutien de notre équipe d’expert·es en fonction des catégories d’émissions (numérique, déplacements, achats).

En plus d’effectuer un Bilan Carbone® conforme aux normes de l’ADEME, Greenly vous accompagne donc tout au long de votre stratégie. Et ce pour que votre engagement soit réel et la réduction de vos émissions GES effective.

🚀 Pour aller plus loin : 

Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.

Après cela, tu seras incollable ! 📬

Tout voir