Comment réaliser une analyse environnementale de son entreprise ?

Qu’est-ce qu'une analyse environnementale d’entreprise et comment la réaliser ? Greenly vous explique tout dans cet article !

Bilan carbone 📊
 — 
6
 MinUTES DE LECTURE
 — 
7/13/2021 19:46
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire

Vous souhaitez réaliser une analyse environnementale de votre entreprise ? Vous cherchez à connaître l’impact qu’a votre établissement sur l’environnement ? On vous explique tout dans cet article.

Charte d'analyse sur un bureau en bois pour expliquer ce qu'est une analyse environnementale

Aujourd’hui, les consciences s’éveillent sur les enjeux environnementaux. Les consommateurs et les consommatrices sont de plus en plus exigeants quant aux produits qu’ils achètent, et cherchent à se reconnaître dans les valeurs véhiculées par l’entreprise. Ces dernières doivent donc faire attention à leur impact sur l’environnement, à leurs engagements et aux missions qu’elles se sont données.

Mais comment prendre conscience de son impact et le mesurer

C’est là que l’analyse environnementale entre en jeu. Faisant partie de la norme ISO 14001, elle permet de prétendre à la certification et favorise la mise en place d’un système de management environnemental (SME). 

L’analyse environnementale d’une entreprise devient la clé de voûte d’une démarche sur le long terme qui s’inscrit dans une politique de développement durable. L’entreprise est sur la quête d’une amélioration continue, d’après la roue de Deming (Planifier, Réaliser, Vérifier, Améliorer), pour augmenter ses performances environnementales.

L’analyse environnementale et la norme ISO 14001 

Avant de voir les étapes d’un diagnostic environnemental, il convient de faire un petit point sur des notions fondamentales. 

Qu’est-ce qu’une analyse environnementale ? 

Comment définir une analyse environnementale ISO 14001 ? Pour l’Ademe, il s’agit avant tout de quantifier et étudier les effets sur l’environnement pour prévenir les risques. C’est donc une étude approfondie des activités réalisées par l’être humain. Cela concerne celles qui sont industrielles, l’utilisation des différentes ressources naturelles et les effets directs et indirects de toutes ces activités sur l’environnement. 

Le but premier d’une analyse environnementale est donc de mesurer et d’analyser les effets sur l’environnement produits par l’activité humaine. Analyser permet de prendre conscience de l’impact de chaque action, mais surtout, cela permet de prévenir les dommages qui pourraient survenir à cause de certaines activités. En plus de réduire son impact environnemental, l’enjeu est aussi de contrôler les risques d’accidents.

Cette évaluation environnementale s’applique à une entreprise, une politique publique, un projet ou service, ou bien une organisation. Elle concerne le niveau de conception des biens, des services et des procédures. 

Le diagnostic environnemental d’une entreprise est donc l’étape préambule à une démarche ISO 14001 efficace dans le but d’obtenir la certification ISO 14001. Elle permet également de planifier un système de management (SME) avec les lignes directrices et les actions à suivre. 

Chartes et graphiques pour un diagnostic environnemental de son entreprise

Le document d’analyse environnemental comporte plusieurs sections essentielles pour l’établissement de cet SME : 

  • une description complète de l’entreprise ou de l’organisme
  • un détail de la situation environnementale des activités 
  • la situation réglementaire 
  • l’organisation de type environnementale 
  • la définition des interactions environnementales 
  • la détermination des aspects environnementaux et écologiques 
  • la méthodologie de cotation des effets significatifs 

C’est en suivant les préconisations établies par ce document de diagnostic, que l’on peut suivre différentes étapes pour prétendre à la certification ISO 14001. 

Ainsi, il existe de très nombreuses normes ISO qui concernent différents volets de l’entreprise. Si vous souhaitez en apprendre plus sur leur utilité dans votre démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), on vous a écrit un autre article sur le sujet de la norme ISO 26000.

C’est quoi la norme ISO 14001 ? 

Tout d’abord, il faut savoir que cette norme est internationale, comme toutes les normes ISO. Elles sont créées par une fédération mondiale d’organismes nationaux de normalisation qui regroupe environ 140 pays. ISO est donc l’acronyme de “International Standard Organisation”. 

Cette norme ISO 14001 et sa certification sont des stratégies qui mettent en avant le respect de l’environnement au sein de l’entreprise. Elle repose sur le principe du management environnemental et assure qu’un fil rouge est présent pour atteindre les objectifs de l’entreprise tout en préservant l’équilibre de l’environnement.

Obtenue suite à un audit effectué par un organisme agréé indépendant, cette certification ISO 14001 est maintenue après une vérification annuelle et un renouvellement tous les 3 ans par un organisme indépendant. C’est un gage de qualité et de respect des normes légales environnementales.

Pourquoi réaliser une analyse environnementale de votre entreprise ? 

En plus d’être en adéquation avec ses valeurs écologiques, pourquoi faire un diagnostic environnemental de son entreprise ? 

Elle permet principalement de faire un état des lieux de ses activités et des conséquences qu’elles ont sur l’environnement. Cette introspection permet de mettre en place des actions pour le SME, afin de répondre aux exigences de la norme ISO 14001.

Faire une analyse environnementale devient la preuve de son envie de s’engager durablement. Il y a l’idée d’une amélioration continue qui se met en place et qui répond à une politique environnementale. Ces enjeux environnementaux vont de paire avec une stratégie RSE efficace et éveillée.

Analyser votre entreprise et sa fonction achats

On pense souvent à tort que l’analyse environnementale de son entreprise se concentre exclusivement sur les sortants, ce qui est rejeté. Le diagnostic concerne également le cycle de vie des produits (ACV), et les flux de matières et d’énergies associées à toutes les activités humaines.

Faire l’analyse environnementale de son entreprise permet donc de mettre le doigt sur l’impact de ses activités. Cependant, il ne faut pas oublier les flux entrants, qui passent également par les achats effectués par l’établissement. C’est normal de ne pas pouvoir tout produire et donc d’acheter ses matières premières et les composants essentiels à vos services. Ces achats doivent être pris en compte dans l’analyse environnementale de votre entreprise, car ils ont aussi un impact sur l’environnement.

Étudier les impacts environnementaux de votre activité et de votre fonction achats

Pour étudier les impacts environnementaux de son entreprise, l’analyse préalable est primordiale, tout comme le bilan carbone. On le sait, les services et les activités d’un établissement produisent des gaz à effet de serre (GES), tout comme les achats. Mais comment quantifier l’impact de ces derniers ? Et surtout, comment réduire son empreinte écologique pour répondre aux enjeux du réchauffement climatique ? 

Analyser l’impact de vos fournisseurs peut se faire grâce à la réalisation d’un bilan carbone de votre entreprise. Le diagnostic environnemental s’étend à l’ensemble de l'écosystème de l’établissement et englobe donc vos prestataires. Choisir des fournisseurs qui polluent moins est alors possible et s’inscrit dans cette idée d’amélioration continue qui permet de tendre vers la certification ISO 14001. 

Que vous soyez une start-up, un TPE, une PME ou un grand groupe, Greenly vous aide à réaliser un bilan de vos GES pour que votre entreprise s’engage concrètement.


Gros-plan sur des mains sur un clavier d'ordinateur vu de l'angle arrière de l'ordinateur

Quelles sont les méthodes et les outils pour réaliser une analyse environnementale ? 

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment fait-on une analyse environnementale de son entreprise ? Quelles sont les thématiques prises en compte, et les éléments examinés

Il faut savoir que c’est un travail d’audit qui se fait sur plusieurs jours. Sa durée dépend bien évidemment de la taille de l’entreprise, du nombre de sites, des activités, des services et des produits proposés.  

4 étapes structurent le diagnostic environnemental de l’entreprise : 

  • l’inventaire des activités 
  • la délimitation des exigences légales et réglementaires
  • la détermination des impacts 
  • l’inventaire des impacts environnementaux significatifs dans un rapport d’analyse

1. Inventorier les activités qui peuvent avoir un impact sur l’environnement

Pour réaliser un diagnostic environnemental qui soit pertinent, il faut commencer par lister toutes les activités de l’entreprise qui peuvent avoir un impact sur l’environnement. Cela concerne aussi bien les processus (fabrication, stockage des matières premières, rejet des déchets) que les flux périphériques (consommation d’eau, d’électricité, de gaz).  

L’analyse environnementale peut concerner aussi bien une partie hors site, que sur site de l’entreprise. Dans le premier cas, l’auditeur va faire une recherche d’informations sur la nature des sols, les données hydrologiques, climatologiques et sur la faune et la flore qui entourent le site. 

Dans le deuxième cas, le diagnostic sur site se fait à travers des interviews avec les équipes. Cela permet de voir les flux entrants et sortants de chaque zone de l’entreprise. Discuter avec la hiérarchie et le personnel permet d’identifier les matières premières qui sont utilisées, d’observer les pratiques mises en place. L’auditeur mène parfois une recherche préalable qui concerne l’historique des activités du site. Grâce à ça, il peut déceler les incidents survenus, la pollution liée, etc. 

2. Rassembler les exigences légales 

Ici, il s’agit de récolter les différents textes réglementaires et légaux qui encadrent les activités de l’entreprise. Que ce soit le code de l’environnement, les textes internationaux avec les normes ou les textes sectoriels, les arrêtés ministériels et préfectoraux ; tout cela est primordial pour répondre à la réglementation environnementale liée au secteur d’activité. 

3. Déterminer les impacts sur l’environnement

Cette étape est nécessaire pour avoir un diagnostic précis qui permettra de mettre en place un système de management environnemental qui soit le plus efficace et pertinent possible. Pour ce faire, il convient d’étudier chaque aspect et de voir les interactions qu’ils ont avec l’environnement. 

Les composantes environnementales peuvent concerner, par exemple : 

  • la pollution du sol
  • le rejet de particules toxiques dans l’air 
  • les nuisances visuelles 
  • les conséquences sur la biodiversité 
  • le rejet dans les eaux superficielles et souterraines 
  • les rayonnements ionisants et électromagnétiques

Il ne faut pas oublier l’analyse de cycle de vie (ACV) dans le diagnostic environnemental. C’est elle qui va permettre de quantifier les impacts de la vie d’un produit, d’un bien ou d’un service. De l’extraction des matières premières jusqu’à sa fin de vie, toutes les phases sont étudiées pour connaître son incidence sur l’environnement.

Il s’agit avant tout de faire un inventaire approfondi des entrants et des sortants pour déterminer au mieux la politique environnementale de son organisation.

4. Faire l’inventaire des impacts environnementaux significatifs 

Après avoir décomposé chaque activité et son interaction avec l’environnement, il est temps de faire l’inventaire des impacts environnementaux significatifs. Cette évaluation se base sur plusieurs facteurs : 

  • la gravité de l’impact
  • leur fréquence et leur probabilité d’apparition 
  • la maîtrise du service pour traiter cet aspect
  • la sensibilité du milieu extérieur 

Tout ceci est calculé grâce à plusieurs échelles et paramètres qui permettent de définir à la fin, grâce au calcul de criticité, les aspects environnementaux significatifs (AES). Plus la note de criticité est grande, plus le risque est élevé et urgent à traiter. Les actions mises en place par un SME sont donc impératives pour réduire l’impact, et surtout, les risques. 

Pourquoi ne pas commencer votre politique environnementale par le bilan carbone de votre entreprise ? Greenly vous aide à concrétiser vos engagements en faveur de l’environnement en minimisant votre impact.

🚀 Pour aller plus loin :

Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.

Après cela, tu seras incollable ! 📬

Tout voir