Comparaison bilan carbone avion et voiture : qui est le meilleur élève ?

Quelle comparaison entre l'empreinte carbone d'un vol en avion ou d’un voyage en voiture ? Quelles alternatives ? La réponse dans cet article !

Empreinte carbone 💭

 — 

7

 minutes de lecture

 — 

20/10/2021

Ce n'est plus un scoop : nos déplacements ne sont pas neutres en carbone, et ont des impacts différents en fonction du mode de transport utilisé.

Le Haut Conseil pour le Climat  le précise dans un rapport sorti en 2019 : les transports, tous modes confondus, étaient responsables de 31% des émissions de gaz à effet de serre en France (devant les bâtiments, l’agriculture et l’industrie). 

Le transport routier se positionne en tête de file des émissions du secteur avec une part de plus de 90% (voitures, poids lourds et véhicules utilitaires confondus). Il est suivi par l’aérien (4% pour les vols intérieurs, les vols internationaux n'étant pas comptabilisés dans l'inventaire national des émissions), les transports collectifs (3%) et les autres modes de transport (3% pour le ferroviaire, maritime, etc.). 

Qu’il s’agisse de limiter l’empreinte de vos déplacements personnels ou professionnels, Greenly vous donne quelques clés de compréhension pour démêler le vrai du faux et faire vos choix de façon éclairée. 

boy with a plane

Quel est le bilan carbone de la voiture ?

Question pour un champignon : quel véhicule est le plus présent en termes de consommation d’énergie finale dans le secteur du transport routier

La voiture, évidemment ! Avec 61% des consommations du transport routier d’après l’ADEME, elle se place devant les véhicules utilitaires légers (20%), les camions (14%), les bus et autocars (4%) et les deux-roues (1,5%). 


La voiture thermique et son mauvais bilan carbone

Voiture diesel ou essence, quel est le meilleur choix pour le climat

D’après les données de la base carbone de l’ADEME, en 2018, l’empreinte carbone d’une voiture diesel est de 0,186kg de CO2e par km, contre 0,198kg pour une voiture essence. L’écart entre les deux bilans est ainsi peu significatif. 

car

La voiture personnelle demeurant le principal moyen de transport pour 72% français (d’après le Baromètre 2019 des mobilités du quotidien de l’OBSOCO), l’enjeu serait donc plutôt de réduire son usage au profit d’alternatives plus durables. 

Les bilans carbone des entreprises révèlent également que dans certains cas, la flotte automobile et les déplacements professionnels des collaborateurs d’une organisation sont responsables de la majorité de ses émissions. 

L’empreinte écologique de la voiture électrique 

La voiture électrique peut-elle venir inverser la tendance ?

Sur le plan environnemental, la voiture électrique est une solution pertinente. Un rapport de l’ADEME nous apprend que sur l’ensemble de son cycle de vie, quand l’électricité utilisée pour la recharge des batteries est peu carbonée comme en France, un véhicule électrique émet moins de gaz à effet de serre qu’un véhicule thermique (environ 9t CO2e contre 22t CO2e dans les mêmes conditions).

child in a car

Une voiture électrique doit en revanche être utilisée régulièrement pour atténuer son impact. La raison ? À l’inverse d’une voiture thermique, la majorité de ses impacts environnementaux interviennent pendant sa fabrication. L’extraction des matériaux nécessaires à la fabrication de sa batterie serait la principale responsable. 

Ce cas précis illustre l’intérêt de jeter un œil du côté de l’ACV, une méthode d’analyse comparative qui se concentre sur l’impact environnemental des produits durant l’ensemble de leur cycle de vie (fabrication, transport, utilisation, recyclage, etc.). 

Quel est le bilan carbone de l’avion ? 

Quand il s’agit de traiter du secteur de l’aviation, mieux vaut parfois avoir le cœur bien accroché pour faire la part des choses. Entre le travail des lobbies et les différentes bases de données disponibles, les opinions divergent et il est facile de se perdre au milieu de la masse d’informations disponibles.  

planes


L’avion, le mode de transport le plus émissif  

Pour Greenly, la Base carbone de l’ADEME fait foi. 

La Base carbone de l’ADEME est une « base de données publiques de facteurs d'émissions nécessaires à la réalisation d'exercices de comptabilité carbone ». La création d’un compte pour consulter et contribuer aux ressources disponibles est accessible à tous et gratuite ! 

Quelle comparaison avec la voiture ?  

Pour un avion, les émissions moyennes en kg de CO2e par passager par km sont les suivantes : 

  • 0,152 kg pour un trajet long courrier
  • 0,187 kg pour un moyen courrier 
  • 0,258 kg pour un court courrier 

Pour une voiture moyenne, le facteur moyen d’émission de CO2 par passager par km est de 0,111 kg. 

simpsons in a plane

CQFD ! Court courrier, moyen courrier, long courrier, taux de remplissage ou distance parcourue… aucun facteur ne permet de faire passer l’impact carbone de l’avion en dessous de celui d’une voiture. On ne vous demande pas non plus de faire le tour du monde dans votre Citroën 2CV, mais de retenir que la concurrence avec la voiture entre surtout en jeu quand il s’agit des vols court courrier, pour lesquels il est facile de trouver des alternatives. 

Le coût des déplacements professionnels 

Un sondage réalisé par Statista en 2019 nous apprend que parmi un panel de français effectuant des déplacements professionnels, 5% d’entre eux avaient emprunté un avion dans ce cadre (1 à 4 vols). 

40% des vols intérieurs enregistrés en France concerneraient également les déplacements professionnels. Les entreprises ont ainsi un rôle énorme à jouer dans la diminution de l’impact carbone des transports, en encourageant notamment leurs collaborateurs à privilégier des modes de déplacements écoresponsables via leur politique RSE


Professionnels et particuliers, des alternatives à la voiture et à l’avion existent ! 

Vous l’avez maintenant compris, du point de vue du bilan carbone, la voiture (et particulièrement la voiture électrique en France, du fait de l'électricité décarbonée sur le territoire) est à privilégier à l’avion pour vos déplacements. Elle est pour autant loin d’être parfaite, et de nombreuses alternatives existantes sont à privilégier dès que possible ! 

 

Améliorer le bilan carbone de sa voiture avec quelques bons plans

Au moment de l’achat d’une voiture thermique, n’oubliez pas : depuis 2006, les constructeurs automobiles sont dans l'obligation d'apposer une étiquette énergie/CO2 sur leurs véhicules neufs disponibles dans les lieux de vente en France. Le choix d’une voiture à faible consommation peut ainsi vous aider à limiter vos émissions. Il existe également de nombreux guides sur le sujet pour vous aider à y voir plus clair. 

Entreprises, si le bilan carbone de vos activités vous révèle que vos émissions sont en partie liées à votre flotte automobile, vous pouvez envisager d’opter pour des véhicules à faibles émissions pour vos collaborateurs. 

Si vous êtes contraint de voyager avec votre véhicule essence ou diesel, pensez aussi à deux trois petites choses qui ne coûtent rien mais qui font beaucoup de bien à l’empreinte carbone de Titine :

  • Prévoyez à l’avance votre itinéraire : un détour, c’est de l’essence en plus ;
  • Partez léger ! La surconsommation d’essence peut monter à 5% supplémentaires avec un coffre rempli ou un coffre de toit ;
  • Utilisez votre régulateur de vitesse, roulez moins vite et passez vos vitesses rapidement ;
  • Vérifiez la pression de vos pneus en partant ; 
  • N’abusez pas de la climatisation ;
  • Entretenez les composants de votre véhicule, utilisez des produits d’entretien verts.

 

group in a car

Enfin, pensez au covoiturage ! Les solutions pour les particuliers à l’image de Blabacar ne manquent pas. Les entreprises s’y mettent aussi ! Supporter son collègue Michel sur le trajet du bureau relève peut-être du sacrifice pour certains, mais Greenly vous le garantit : la planète vous remerciera. 

Le bilan carbone du train et du métro

Voyager en train

Quel est l’empreinte carbone d’un trajet en train

Pour un voyageur SNCF parcourant 1km en 2020, les émissions sont les suivantes :

  • TGV :  1,73 gCO2e 
  • Intercités : 5,29 gCO2e
  • TER : 24,81 gCO2e
  • Transilien : 4,75 gCO2e 

girl happy with a train

Un TGV permettrait ainsi d’épargner 99% des émissions de CO2 par rapport à un trajet équivalent en avion ! Le ratio est le même pour la comparaison avec une voiture

Prendre les transports en commun

Et les transports en commun

Pour un voyageur parcourant 1km en Ile-de-France

  • Train/RER : 4,1 gCO2e
  • Tramway : 2,2 gCO2e
  • Métro : 2,5 gCO2e 
  • Bus : 104 gCO2e

Une fois encore, un trajet en métro permettrait d’éviter 98% des émissions par rapport à une voiture pour une distance équivalente. 

subway

Bonne nouvelle : En 2019, 73% des français résidant dans une commune de plus de 50 000 habitants affirment utiliser des bus, métros et trains pour leurs déplacements quotidiens. Un chiffre en nette augmentation, puisqu’ils étaient 63% en 2014 ! 

Particuliers, le tourisme local est à la mode ! C’est le bon moment pour redécouvrir votre pays et faire le tour de la France en train. Les trains de nuit font aussi leur grand retour, de quoi ajouter une pointe d’aventure et d’insolite à votre voyage. 

Professionnels, trains et transports en commun sont des alternatives judicieuses pour diminuer l’empreinte carbone de votre entreprise. Encouragez une politique de déplacements professionnels responsables en interne pour améliorer votre performance environnementale ! Faites aussi le calcul au niveau du gain de temps : pour les citadins, le métro permet bien souvent d’éviter embouteillages et de gagner des heures de travail supplémentaires. Idem pour le train : il permet d’éviter les heures d’attente à l’embarquement et de travailler tout au long du trajet. 

 

Marcher et faire du vélo : bon pour la planète et pour votre santé ! 

Aujourd’hui, on vous demande d’oublier tout ce que vous avez appris au jeu du Mille Bornes : désormais, c’est la lenteur qui est gagnante. 

Souvenez-vous,  la fameuse carte des 25 kilomètres par heure, celle qui vous éloignait de la victoire… Elle peut maintenant vous aider à relever le défi du bilan carbone

Plus sérieusement, 47% des français considèrent qu’une partie de leurs trajets pourraient facilement être effectués en vélo. Et pour cause : plus d’un tiers effectue ses activités quotidiennes dans un rayon de 9 km de leur domicile, soit environ 30 minutes de vélo

Un avantage à connaître : renseignez-vous auprès de votre employeur pour bénéficier d’une Indemnité kilométrique vélo ! Les entreprises sont également nombreuses à proposer désormais à leurs salariés un forfait mobilité durable, afin d’encourager l’usage de modes de transports durables.  

Pour résumer, les alternatives à la voiture ou à l’avion, c’est moins de CO2, des économies et du sport. Qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre ? 


🚀 Cet article vous a plu ? Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre blog :


Partagez le pour plus d'impact

Engagez votre entreprise vers la neutralité carbone

Demander une démo

Rejoignez des centaines d’entreprises déjà actrices de la transition écologique

Informations envoyées avec succès !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Comparaison bilan carbone avion et voiture : qui est le meilleur élève ?

Quelle comparaison entre l'empreinte carbone d'un vol en avion ou d’un voyage en voiture ? Quelles alternatives ? La réponse dans cet article !

Empreinte carbone 💭
 — 
7
 MinUTES DE LECTURE
 — 
10/20/2021 2:34
Découvrez LA newsletter Greenly
Chaque mois, recevez un condensé d'​infos green pour parler impact et environnement.
Bien reçu !
Oups, il y a un problème...

Sommaire

Ce n'est plus un scoop : nos déplacements ne sont pas neutres en carbone, et ont des impacts différents en fonction du mode de transport utilisé.

Le Haut Conseil pour le Climat  le précise dans un rapport sorti en 2019 : les transports, tous modes confondus, étaient responsables de 31% des émissions de gaz à effet de serre en France (devant les bâtiments, l’agriculture et l’industrie). 

Le transport routier se positionne en tête de file des émissions du secteur avec une part de plus de 90% (voitures, poids lourds et véhicules utilitaires confondus). Il est suivi par l’aérien (4% pour les vols intérieurs, les vols internationaux n'étant pas comptabilisés dans l'inventaire national des émissions), les transports collectifs (3%) et les autres modes de transport (3% pour le ferroviaire, maritime, etc.). 

Qu’il s’agisse de limiter l’empreinte de vos déplacements personnels ou professionnels, Greenly vous donne quelques clés de compréhension pour démêler le vrai du faux et faire vos choix de façon éclairée. 

boy with a plane

Quel est le bilan carbone de la voiture ?

Question pour un champignon : quel véhicule est le plus présent en termes de consommation d’énergie finale dans le secteur du transport routier

La voiture, évidemment ! Avec 61% des consommations du transport routier d’après l’ADEME, elle se place devant les véhicules utilitaires légers (20%), les camions (14%), les bus et autocars (4%) et les deux-roues (1,5%). 


La voiture thermique et son mauvais bilan carbone

Voiture diesel ou essence, quel est le meilleur choix pour le climat

D’après les données de la base carbone de l’ADEME, en 2018, l’empreinte carbone d’une voiture diesel est de 0,186kg de CO2e par km, contre 0,198kg pour une voiture essence. L’écart entre les deux bilans est ainsi peu significatif. 

car

La voiture personnelle demeurant le principal moyen de transport pour 72% français (d’après le Baromètre 2019 des mobilités du quotidien de l’OBSOCO), l’enjeu serait donc plutôt de réduire son usage au profit d’alternatives plus durables. 

Les bilans carbone des entreprises révèlent également que dans certains cas, la flotte automobile et les déplacements professionnels des collaborateurs d’une organisation sont responsables de la majorité de ses émissions. 

L’empreinte écologique de la voiture électrique 

La voiture électrique peut-elle venir inverser la tendance ?

Sur le plan environnemental, la voiture électrique est une solution pertinente. Un rapport de l’ADEME nous apprend que sur l’ensemble de son cycle de vie, quand l’électricité utilisée pour la recharge des batteries est peu carbonée comme en France, un véhicule électrique émet moins de gaz à effet de serre qu’un véhicule thermique (environ 9t CO2e contre 22t CO2e dans les mêmes conditions).

child in a car

Une voiture électrique doit en revanche être utilisée régulièrement pour atténuer son impact. La raison ? À l’inverse d’une voiture thermique, la majorité de ses impacts environnementaux interviennent pendant sa fabrication. L’extraction des matériaux nécessaires à la fabrication de sa batterie serait la principale responsable. 

Ce cas précis illustre l’intérêt de jeter un œil du côté de l’ACV, une méthode d’analyse comparative qui se concentre sur l’impact environnemental des produits durant l’ensemble de leur cycle de vie (fabrication, transport, utilisation, recyclage, etc.). 

Quel est le bilan carbone de l’avion ? 

Quand il s’agit de traiter du secteur de l’aviation, mieux vaut parfois avoir le cœur bien accroché pour faire la part des choses. Entre le travail des lobbies et les différentes bases de données disponibles, les opinions divergent et il est facile de se perdre au milieu de la masse d’informations disponibles.  

planes


L’avion, le mode de transport le plus émissif  

Pour Greenly, la Base carbone de l’ADEME fait foi. 

La Base carbone de l’ADEME est une « base de données publiques de facteurs d'émissions nécessaires à la réalisation d'exercices de comptabilité carbone ». La création d’un compte pour consulter et contribuer aux ressources disponibles est accessible à tous et gratuite ! 

Quelle comparaison avec la voiture ?  

Pour un avion, les émissions moyennes en kg de CO2e par passager par km sont les suivantes : 

  • 0,152 kg pour un trajet long courrier
  • 0,187 kg pour un moyen courrier 
  • 0,258 kg pour un court courrier 

Pour une voiture moyenne, le facteur moyen d’émission de CO2 par passager par km est de 0,111 kg. 

simpsons in a plane

CQFD ! Court courrier, moyen courrier, long courrier, taux de remplissage ou distance parcourue… aucun facteur ne permet de faire passer l’impact carbone de l’avion en dessous de celui d’une voiture. On ne vous demande pas non plus de faire le tour du monde dans votre Citroën 2CV, mais de retenir que la concurrence avec la voiture entre surtout en jeu quand il s’agit des vols court courrier, pour lesquels il est facile de trouver des alternatives. 

Le coût des déplacements professionnels 

Un sondage réalisé par Statista en 2019 nous apprend que parmi un panel de français effectuant des déplacements professionnels, 5% d’entre eux avaient emprunté un avion dans ce cadre (1 à 4 vols). 

40% des vols intérieurs enregistrés en France concerneraient également les déplacements professionnels. Les entreprises ont ainsi un rôle énorme à jouer dans la diminution de l’impact carbone des transports, en encourageant notamment leurs collaborateurs à privilégier des modes de déplacements écoresponsables via leur politique RSE


Professionnels et particuliers, des alternatives à la voiture et à l’avion existent ! 

Vous l’avez maintenant compris, du point de vue du bilan carbone, la voiture (et particulièrement la voiture électrique en France, du fait de l'électricité décarbonée sur le territoire) est à privilégier à l’avion pour vos déplacements. Elle est pour autant loin d’être parfaite, et de nombreuses alternatives existantes sont à privilégier dès que possible ! 

 

Améliorer le bilan carbone de sa voiture avec quelques bons plans

Au moment de l’achat d’une voiture thermique, n’oubliez pas : depuis 2006, les constructeurs automobiles sont dans l'obligation d'apposer une étiquette énergie/CO2 sur leurs véhicules neufs disponibles dans les lieux de vente en France. Le choix d’une voiture à faible consommation peut ainsi vous aider à limiter vos émissions. Il existe également de nombreux guides sur le sujet pour vous aider à y voir plus clair. 

Entreprises, si le bilan carbone de vos activités vous révèle que vos émissions sont en partie liées à votre flotte automobile, vous pouvez envisager d’opter pour des véhicules à faibles émissions pour vos collaborateurs. 

Si vous êtes contraint de voyager avec votre véhicule essence ou diesel, pensez aussi à deux trois petites choses qui ne coûtent rien mais qui font beaucoup de bien à l’empreinte carbone de Titine :

  • Prévoyez à l’avance votre itinéraire : un détour, c’est de l’essence en plus ;
  • Partez léger ! La surconsommation d’essence peut monter à 5% supplémentaires avec un coffre rempli ou un coffre de toit ;
  • Utilisez votre régulateur de vitesse, roulez moins vite et passez vos vitesses rapidement ;
  • Vérifiez la pression de vos pneus en partant ; 
  • N’abusez pas de la climatisation ;
  • Entretenez les composants de votre véhicule, utilisez des produits d’entretien verts.

 

group in a car

Enfin, pensez au covoiturage ! Les solutions pour les particuliers à l’image de Blabacar ne manquent pas. Les entreprises s’y mettent aussi ! Supporter son collègue Michel sur le trajet du bureau relève peut-être du sacrifice pour certains, mais Greenly vous le garantit : la planète vous remerciera. 

Le bilan carbone du train et du métro

Voyager en train

Quel est l’empreinte carbone d’un trajet en train

Pour un voyageur SNCF parcourant 1km en 2020, les émissions sont les suivantes :

  • TGV :  1,73 gCO2e 
  • Intercités : 5,29 gCO2e
  • TER : 24,81 gCO2e
  • Transilien : 4,75 gCO2e 

girl happy with a train

Un TGV permettrait ainsi d’épargner 99% des émissions de CO2 par rapport à un trajet équivalent en avion ! Le ratio est le même pour la comparaison avec une voiture

Prendre les transports en commun

Et les transports en commun

Pour un voyageur parcourant 1km en Ile-de-France

  • Train/RER : 4,1 gCO2e
  • Tramway : 2,2 gCO2e
  • Métro : 2,5 gCO2e 
  • Bus : 104 gCO2e

Une fois encore, un trajet en métro permettrait d’éviter 98% des émissions par rapport à une voiture pour une distance équivalente. 

subway

Bonne nouvelle : En 2019, 73% des français résidant dans une commune de plus de 50 000 habitants affirment utiliser des bus, métros et trains pour leurs déplacements quotidiens. Un chiffre en nette augmentation, puisqu’ils étaient 63% en 2014 ! 

Particuliers, le tourisme local est à la mode ! C’est le bon moment pour redécouvrir votre pays et faire le tour de la France en train. Les trains de nuit font aussi leur grand retour, de quoi ajouter une pointe d’aventure et d’insolite à votre voyage. 

Professionnels, trains et transports en commun sont des alternatives judicieuses pour diminuer l’empreinte carbone de votre entreprise. Encouragez une politique de déplacements professionnels responsables en interne pour améliorer votre performance environnementale ! Faites aussi le calcul au niveau du gain de temps : pour les citadins, le métro permet bien souvent d’éviter embouteillages et de gagner des heures de travail supplémentaires. Idem pour le train : il permet d’éviter les heures d’attente à l’embarquement et de travailler tout au long du trajet. 

 

Marcher et faire du vélo : bon pour la planète et pour votre santé ! 

Aujourd’hui, on vous demande d’oublier tout ce que vous avez appris au jeu du Mille Bornes : désormais, c’est la lenteur qui est gagnante. 

Souvenez-vous,  la fameuse carte des 25 kilomètres par heure, celle qui vous éloignait de la victoire… Elle peut maintenant vous aider à relever le défi du bilan carbone

Plus sérieusement, 47% des français considèrent qu’une partie de leurs trajets pourraient facilement être effectués en vélo. Et pour cause : plus d’un tiers effectue ses activités quotidiennes dans un rayon de 9 km de leur domicile, soit environ 30 minutes de vélo

Un avantage à connaître : renseignez-vous auprès de votre employeur pour bénéficier d’une Indemnité kilométrique vélo ! Les entreprises sont également nombreuses à proposer désormais à leurs salariés un forfait mobilité durable, afin d’encourager l’usage de modes de transports durables.  

Pour résumer, les alternatives à la voiture ou à l’avion, c’est moins de CO2, des économies et du sport. Qu’est-ce qu’on attend pour s’y mettre ? 


🚀 Cet article vous a plu ? Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre blog :


Partagez le pour plus d'impact

Des centaines d'entreprises nous font déjà confiance

Que vous soyez un particulier, une startup ou un Grand groupe, nous vous aidons à initier une stratégie qui vous aidera à réduire vos émissions et améliorer votre bilan carbone.

Après cela, tu seras incollable ! 📬

Tout voir