Notice méthodologique 🧬A vos contributions 🧮

Aidez nous à enrichir la base carbone participative Greenly

Ensemble, prenons la mesure de notre impact sur le monde. Aidez-nous à affiner les calculs de Greenly en recatégorisant vos dépenses, et proposant des analyses par catégorie et enseignes. Nous intégrerons les contributions validées par notre comité scientifique, une fois les calculs et sources vérifiés. Greenly s'améliore en permanence grâce à sa communauté. 

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Les algorithmes de Greenly s’appuient sur des données publiques issues de:
- L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME)
- La Banque Mondiale
- Du Baltic Project
- Pour quantifier l'impact des marques, et particulièrement des services, nous calculons aussi le ratio entre leur empreinte carbone totale rapportées à leurs chiffre d'affaires.

Désormais, vous aussi vous pouvez contribuer, pour prendre la mesure de toutes vos dépenses. Aidez nous à mettre à jour les analyses que voulez voir dans l'application. Ensemble, au sein d'une communauté d'utilisateurs engagés, nous pouvons faire bouger les choses!

Transport & Voyages

L'avion 🛫

En moyenne, un vol représenterait 2,82 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
L'avion émet 188 kg de CO2 par heure de vol pour un passager en moyenne
Ce calcul est déterminé avec l'aide de la base MicMac sur la base de 251 gCO2e/(passager.km) et d'une vitesse de 750 km/h. (source Base Carbone) en prenant un avion qui fait déplacement/voyage avec 180-250 sièges, 3000-4000 km et en tenant compte du carburant et de l'amortissement de la fabrication du véhicule ; ordre de grandeur de vitesse tiré de ABM, consulté le 05/09/2014
Pour rapporter cette consommation à l'euro dépensé pour le vol, on calcule le prix moyen d'un Paris New York est de 336€ en 2019  dont lesles emissions sont de 0,946 tonnes de CO2. 

Sources:
http://www.abm.fr/voyager-en-avion-le-guide-du-passager/en-complement/distances-et-durees-de-vol.html
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
Google Flight
https://eco-calculateur.dta.aviation-civile.gouv.fr/)
My Climate Flight Emission Calculator

Le train 🚄

En moyenne, un trajet en train TGV en France génère 0,042 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Le train émet 0,0056 kg de CO2 par heure de trajet pour un passager en moyenne. 
Ce calcul est déterminé avec l'aide de la base MicMac sur la base des paramètres suivants: Train grandes lignes 5.60E-3 kgCO2e/passager.km -
Un TGV consomme 2,4 g CO2 par kilomètre. Il y 862 km pour un Paris Marseilles et son prix moyen est de 49€

Sources:
SNCF 2017
RTE 2017
Base carbone consultée le 22/06/2019

La voiture 🚙

En moyenne, un trajet en voiture en France génère 1.93 kg de CO2 par euro dépensé, en essence essentiellement.

Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, le prix du littre en 2018 est 1,518 €/l  et la consommation de Gaz à Effet de Serre est de 2.93 kgCO2e/litre (Essence - Supercarburant sans plomb (95, 95-E10, 98)
Ce calcul est déterminé avec l'aide de la base MicMac sur la base des paramètres suivants: 2,93 kgCO2e/L consommés.

Sources:
https://carbu.com/france/prixmoyens
Base carbone consultée le 22/06/2019 http://www.bilans-ges.ademe.fr/)

Le co-voiturage 🚘

En moyenne, un trajet en voiture en co-voiturage en France génèrerait 1.70 kg de CO2 par euro dépensé, en essence essentiellement.

Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, le co-voiturage correspondrait à une économie de 12% par rapport à la voiture, selon une étude de l'ADEME. En effe, beaucoup des voyageurs qui passent par des applications de type Blabacar auraient pris le train sinon, attenuant l'impact positif du seul co-voiturage.

Sources:
Etude Collab ADEME : http://www.etudeconsocollab2016.ademe.fr/
https://carbu.com/france/prixmoyens
Base carbone consultée le 22/06/2019 http://www.bilans-ges.ademe.fr/)

Taxi et VTC 🚖

En moyenne, un trajet en taxi ou VTC en France génèrerait 0,23 kg de CO2 par euro dépensé

Méthodologie et informations complémentaires:
Un VTC ou un taxi va conduire en moyenne 200 000 km pour chaque voiture. Les émissions d'une voiture sur ce cycle de vie sont de 56t de CO2e. Le prix au km d'un VTC est de  1,2€ soit un chiffre d'affaires par automobile moyen de 240 000€

Sources:
https://www.greenpeace.de/sites/www.greenpeace.de/files/publications/gp_cleanairnow_carindustryreport_full_v5_0919_72ppi_0.pdfUBER, Kapten, Marcel
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/rapport_technique_prospective_consommation_novembre_2015.pdf

Taxi et VTC électrique 🚖 🔋

En moyenne, un trajet en taxi ou VTC en France génèrerait 0,14 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Un VTC ou un taxi électrique va conduire en moyenne 150 000 km . Les émissions d'une voiture électrique sur sont cycle de vie sont de 26t de CO2e pour une berline, contre 56t de C02e pour une voiture à essence. L'efficacité en termes d'émissions de GES du véhicule électrique est lié au mix énergétique propre à la France. Le prix au km d'un VTC vert est de 1,2€ soit un chiffre d'affaires par automobile moyen de 180 000€. Rapportées au chiffres d'affaires du véhicule, les émissions du véhicule sont de 140g de CO2 par euro dépensé, ce qui est presque deux fois plus efficace qu'un véhicule à essence.

Sources:
ADEME
https://www.transportenvironment.org/sites/te/files/publications/TE%20-%20draft%20report%20v04.pdf
https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/rapport_technique_prospective_consommation_novembre_2015.pdf
Analyse Greenly

La trotinette électrique 🛴

En moyenne, un trajet en trotinette électrique génèrerait 0,15 kg de CO2 par euro dépensé..

Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, une trotinette électrique émettrait 202 g of CO2 par km et par passenger sur son cycle de vie, ce qui est presque autant qu'une voiture individuelle à essence. Il faut débourser un euro de «prise en charge», puis 15 centimes la minute, soit 3,25 euros pour une course de 15 minutes, permettant de parcourir 2,4km en moyenne.

Sources:
https://youmatter.world/en/sustainable-mobility-electric-scooters-28897/

Le scooter électrique 🛵

En moyenne, la location d'un scooter électrique génèrerait 30 g de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Un scooter électrique émettrait environ 30 g de C02 par km, contre 127 g pour une voiture produite en 2019, essentiellement en raison de la production de la batterie électrique. La location est facturée à la minute, sans temps minimal imposé, avec une tarification de 0,28 euros TTC par minute et une distance parcourue moyenne de 15 km/h. soit un km facturé à 1,12 euros TTC en moyenne.

Pour 1 € dépensé pour une location de scooter électrique, c'est donc environ 90g évités par rapport à un VTC à essence.

Sources:
ADEME
https://youmatter.world/en/sustainable-mobility-electric-scooters-28897/
Cityscoot pour la tarification
Base Carbone participative Greenly

Location de vélo à assistance électrique 🚴

En moyenne, la location d'un vélo à assistance électrique (VAE) génèrerait 60 g de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Les VAE émettent 22 g CO2e par km, contre une moyenne de 127g / km pour une voiture neuve en 2019. Environ 117 km sont parcourus par mois. L'abonnement typique est facturé 40€ par mois, soit 2,95 km par euro dépensé, soit une émission moyenne de 60 g par euro dépensé.

L'économie par rapport à la voiture est de 107g par km, soit 320g par euro dépensé pour une distance moyenne de 2,95km..

Sur une durée de vie de l’ordre de 5 à 10 ans, l’impact positif de l’utilisation d’un VAE peut être compris entre 1 à 2 tonnes de CO2 (l’AVEM - Association de promotion et d'information sur les véhicules électriques et hybride – propose une durée de vie moyenne de 8 ans). Nous retiendrons ici dans nos calculs une hypothèse basse de 5 ans, ce qui correspond à un gain d’un peu plus d’une tonne de CO2. En prenant en compte les facteurs d’émissions générés par le cycle de production et d’assemblage du VAE, sa maintenance, le remplacement de pièces mécaniques et électriques en cours de vie du vélo, les émissions de GES induites par la dépense énergétique du cycliste, le bilan reste  largement positif et atteint 880 kg sur 5 ans. Ces estimations s’appuient sur des travaux récents de l’AVEM ayant estimé :-Le bilan carbone du VAE incluant production, maintenance, consommation du VAE à hauteur de 5 g CO2 / km-Les calories dépensées par le cycliste pendant l’usage du VAE correspondant à 16 g CO2 / kmPour rappel, un bénéficiaire parcourt en moyenne chaque année 1 400 km en VAE (dont 200 étaient effectués auparavant en vélo classique, soit 1 200 km supplémentaires en vélo), notamment en économisant 660 km sur la voiture. Sur 5 ans, près de 6000 km supplémentaires sont parcourus à vélo pour 3300 km en voiture évités.


Sources:
ADEME: Etude d’évaluation sur les services vélos, Enquête sur les aides à l’achat de vélos à assistance électrique AVEM
Base carbone participative Greenly

Poste & Courrier 📮

En moyenne, un envoie postal génèrerait 0,13 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Selon l'ADEME, les facteurs d’émissions à utiliser pour estimer les émissions associées aux achats de biens et services de courriers sont de 130 kgCO2e / k€ HT .

A titre d'illustration, pour un courrier en France, en prenant la Poste comme étalon, une lettre de 20g envoyée entre Paris et Marseille émet 21.6 g de CO2 pour un cout de 1,16€, soit une estimation de 0,019 kg de CO2e par euroPour un courrier international, en prenant Fedex comme étalon,les émissions totales du groupe (Scope 1, 2 & 3) sont de 294.93 tons CO2e/$M revenue en 2017, soit une empreinte de 0,29 kg de C02e par euro avec la conversation monétaire..

Sources:
La Poste (http://objectifzeroco2.laposte.fr/)
FEDEX
Analyse Greenly

Bateau à moteur 🛥️

En moyenne, le paiement d'un ticket pour un ferry boat équivaut à 7,34 kg de CO2e par euro dépense, de loin une des dépenses les plus polluantes.

Méthodologie et informations complémentaires:
Le ferry est le mode de transport le plus polluant avec plus de 2000kg de CO2 par passager, pour une traversée de 400 km, c'est à dire 5kg de Co2 par km. L'estimation de l'euro carbone est obtenue en prenant un trajet de ferry représentatif entre le Havre et Portsmouth avec un prix moyen 122€ pour une distance de 179,4km.

Sources:
Selectra
ADEME

Hotel 🏩

En moyenne, la dépense associée à une nuit d'hôtel génèrerait 0,07 kg de CO2e par euro dépensé

Méthodologie et informations complémentaires:
Une nuit d’hôtel, c’est en moyenne 6,9 kilo de CO2 dégagé dans l’atmosphère, dont 34 % dus au chauffage et à la climatisation dont 23 % du au petit-déjeunerdont 17 % dus à la blanchisserie, 178 litres d’eau. Le prix moyen d'une nuit d'hôtel en milieu de gamme est typiquement de 100€

Sources:
ConsoGlobe (https://www.consoglobe.com/impact-ecologique-d-une-nuit-d-hotel-cg)

Alimentation

Le panier moyen d'alimentation 🛒

En moyenne, les achats de courses courantes d'alimentation en supermarché représentent 0,54 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
Les Français consacrent en moyenne 385 euros par mois pour se nourrir en 2017, soit 4620€ par an.
Cela correspond à un budget moyen d'alimentation correspondant à 2,5t de C02 en moyenne.
Sources:
https://www.sofinscope.sofinco.fr/les-francais-leur-budget-dedie-a-lalimentation/
Shrink that FoodPrint / ERS / USDA
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

La viande de boeuf 🐄

En moyenne, la viande de boeuf en France représente 1.31 kg de CO2 par euro dépensé. C'est le coefficient typiquement affecté aux boucheries. 
Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, les émissions d'un steak de boeuf sont 28,6 kgCO2e/kg. Le prix moyen de la viande de boeuf en France est de 21.83€/kg
Sources:
Base Carbone consultée le 22/06/19        
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
https://rnm.franceagrimer.fr/prix?M2501:MARCHE

La viande et l'impact carbone de l'alimentation 🥩

Selon que vous êtes vegan ou gros mangeur de viande, l'impact carbone de votre alimentation peut varier du simple au double ! Arrêtez de manger de la viande, c'est déjà économiser une tonne de CO2 par an.

Consommation


L'habillement et le textile 👕

En moyenne, les achats d'habillement génèrent 0,3 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En prenant pour base une chemise en coton (11,2kgCO2/u), et un jean en coton (23,2kgCO2/u) à 50€/unité        
Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
MicMac : TaCa et Avenir Climatique
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé


Chemise neuve en cotton 👔

En moyenne, les achats de chemise génèrent 0,43 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En prenant pour base une chemise en coton (13kgCO2/u) produit from "cradle-to-grave" pour un prix moyen de 30€TTC chez H&M, Zara etc...   
Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé


Jeans 👖

En moyenne, l'achat de jeans génère 0,31 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
25 kg CO2-eq. / produit from "cradle-to-grave" pour un prix de 80€TTC chez H&M, Zara, Gap
Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

Matériel informatique 💻

En moyenne, les achats de matériels informatiques génèrent 3,328 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
Sur la base d'écran LCD 24 pouces (431 kgCOe/appareil) à 200 €, d'ordinateur portable (1900 kgCO2/appareil) à 350 €, de smartphone (480 kgCOe/appareil) à 200 €. Base Carbone - Ecran LCD 24 pouces ; Ordinateur portable>15 pouces, consulté le 05/09/2014
Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
MicMac : TaCa et Avenir Climatique
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

TV 40-49 pouces 📺

En moyenne, un achat de télévision de 40-49 pouves génère 1,21 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
Sur la base d'écran LCD 49 pouces (442 kgCOe/appareil) from "cradle-to-grave" pour un prix de 350€TTC sur Amazon.com, RueduCommerce.com, PriceMinister.com
Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

Electroménager ⏲️

En moyenne, les achats d'électro-ménager consomment 1 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
Hypothèse 1€=1kgCO2 (Congélateur 415 kgCO2e/unité à 400€/u)
Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
MicMac : TaCa et Avenir Climatique
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

Livres 📚

En moyenne, les achats d'habillement génèreraient 1 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Sur la base de livres (1100 gCO2e/livre) à 20 €

Sources:
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/
MicMac : TaCa et Avenir Climatique
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

Tabac 🚬

En moyenne, les achats de tabac génèreraient 0,03 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
La culture de 32.4 Mt de tabac vert utilisée pour la production de 6.48 Mt de tabac sec dans les 6 mille milliards de cigarettes fabriquées dans le monde en 2014 a contribué pour près de 84 Mt d’équivalent CO2 aux émissions du changement climatique. Rapporté à l'échelle d'un paquet de tabac (20 cigarettes). cela fait 280g de C02 par paquet de tabac. Le prix moyen d'un paquet de 20 cigarettes en France atteindra 10 euros d'ici fin 2020.

Sources:
Cigarette Smoking: An Assessment of Tobacco’s Global Environmental Footprint Across Its Entire Supply Chain (Environmental Science & Technology (2014)) (https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs.est.8b01533)
Base Carbone Participative Greenly

Services

Streaming & VOD 🎞️

En moyenne, les dépenses de streaming représenteraient 1,44 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
D'après un rapport du Shift Project, la vidéo à la demande (VOD) aurait émis 102MtCO2 en 2018, pour un chiffres d'affaires total de 71 Mrds en 2018, soit en moyenne 1,44 kg de CO2 émis par euro engrangé. Le numérique émettrait aujourd’hui 4 % des gaz à effet de serre du monde, et sa consommation énergétique serait en croissance de 9 % par an.

Sources:
SHIFT Project
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/

Streaming musical 📀

En moyenne, les dépenses de streaming représenteraient 0,04 kg de CO2 par euro dépensé.

Méthodologie et informations complémentaires:
Le chiffre d'affaires du streaming musical était de 19 Mrds en 2018 pour 255 Millions d'utilisateurs premium dans le monde. Aux Etats-Unis, il y aurait 55 millions de clients payant du streaming en 2018, pour un un chiffre d'affaires annuel de 7,4 Mrds de dollars soit approximativement 6,5 Mrds d'euros.  Les émissions du streaming musical associées sont estimées à 275 millions de kilos de GHG aux États-Unis.

Sources:
Base Carbone Participative Greenly
Music Consumption has unintended economic & environmental costs, University of Glasgow 2019

Contrat d'assurance 📋

En moyenne, un contrat d'assurance représenterait 0,0018 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En prenant une entreprise représentative du secteur,  Axa a généré 1,5t par FTE en 2018 avec 125934 employés, soit une empreinte de 188901t C02 rapporté à un CA de 24,5 milliards d'euros. On suppose que l'empreinte carbone par euros de chiffre d'affaires et la même que l'empreinte carbone par euros de dépense. Vous voulez nous aidez à améliorer ce cacul?  Ecrivez nous sur contact@greenly.earth ou remplissez le formulaire en haut.
Sources:
Rapport RSE Groupe Axa (Lien vers le rapport)

Voyages & hotels 🏨

En moyenne, une nuit d'hôtel consommerait 0.069 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
Une nuit d’hôtel, c’est en moyenne :
6.9 kilo de CO2 dégagé dans l’atmosphère,
dont 34 % dus au chauffage et à la climatisation
dont 23 % du au petit-déjeuner,
dont 17 % dus à la blanchisserie
178 litres d’eau : ce n’est pas énorme, c’est l’équivalent d’un bain.
Avec un prix moyen en moyenne gamme à 100€
Sources:
Consoglobe (Lien vers le rapport)
INSEE - simulateur d'indices des prix personnalisé

Jeux & paris sportifs 🏇

En moyenne, un euro dépensé dans un paris sportif représenterait  0,0035 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En prenant la Française des Jeux comme entreprise représentative du secteur, nous obtenons pour ce groupe en 2018 les chiffres suivants : une empreinte carbone totale de 53000 t de CO2 pour un chiffre d'affaires de 15,1 Mrds €
Sources:
Française des Jeux, rapport RSE (Lien vers le rapport)

Logement

Electricité classique 🔌

En moyenne, la consommation d'électricité en France génère 0,32 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, les émissions d'un contrat d'électricité classique en France sont 0,0571 kgCO2eq/kWh Electricité - 2018 et le tarif réglementé est de 0,1765€TTC par kilowattheure d'électricité en 2019
Sources:
Mix moyen - consommation consulté 28/04/2019 http://www.bilans-ges.ademe.fr/
Eurostat
Base Carbone ADEME

Electricité dite "verte" 🔋

En moyenne, la consommation d'électricité verteen France génère 0,09 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, les émissions d'un contrat d'électricité vert en France sont 0,01240 kgCO2eq/kWh Electricité - 2018 et le tarif moyen est de 0,1344€ TTC€ par kilowattheure d'électricité en 2019
Sources:
Estimation des émissions GES de l'électricité fournie par Enercoop en 2016 : 12,4 g CO2e/kWh.
(https://www.jechange.fr/energie/electricite/guides/prix-electricite-kwh-2435)
Base Carbone

Gaz  🔥

En moyenne, la consommation de gaz dit naturel en France génère 2,56 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, les émissions d'un contrat de gaz en France sont 0,227 kgCO2eq/kWh Electricité - 2018 et le tarif moyen est de 0,0886 € TTC par kilowattheure de gaz en 2019
Sources:
Gaz naturel - 2015 - mix moyen - consommation consulté le 05/09/2014
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/

Gaz Vert / Bio Gaz 🌿

En moyenne, la consommation de gaz dit naturel en France génère 0,64 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
En moyenne, les émissions d'un contrat de gaz en France sont 0,057 kgCO2eq/kWh Electricité - 2018 et le tarif moyen est de 0,0886 € TTC par kilowattheure de gaz en 2019
Sources:
Gaz naturel - 2015 - mix moyen - consommation consulté le 05/09/2014
Base Carbone
http://www.bilans-ges.ademe.fr/

Eau du robinet 🚰

En moyenne, la consommation d'eau en France génère 0,03 kg de CO2 par euro dépensé.
Méthodologie et informations complémentaires:
Les émissions de GES de l’activité de production d’eau de consommation des Eaux de Paris s’élèvent à 20 094 tonnes de CO2.
Le prix de l'eau potable est de 3,4164€/m3 TTC en 2015 avec 534000m3 d par jour en moyenne.
Sources:
http://www.eaudeparis.fr/lentreprise-publique/chiffres-cles-deau-de-paris

Notice méthodologique


Comment calcule-t-on les émissions de CO2? ⚙️

Pour un produit ou une activité humaine, on comptabilise les émissions en tenant compte de l'énergie primaire et de l'énergie finale de ces services. Il existe plusieurs méthodes de calcul :
-soit en émissions directes dues à l'utilisation de l'énergie chez le consommateur final,
-Soit en analyse de cycle de vie (ACV) tenant compte des émissions,

Dans la plupart des cas, nous nous appuyons sur des sources publiques faisant état de ces calculs scientifiques, notamment ceux l'ADEME, de la Banque Mondiale ou d'Eurostat.

Comment Greenly calcule-t-elle les émissions d'une catégorie de dépenses ? 📊

Pour récupérer l'empreinte carbone des entreprises, nous nous appuyons sur les rapports sur la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) qui liste les trois types d'émissions :

-Scope 1: Ce sont les émissions directes exprimées en tonnes de carbone, ce bilan regroupe les émissions de gaz à effet de serre (GES) directement liées à la fabrication du produit de l’entreprise. Par exemple, si la fabrication du produit a nécessité l’utilisation de pétrole, la combustion de carburant, ou si la production du produit a engendré des émissions de CO2 ou de méthane, toutes ces émissions sont comptabilisées dans le scope 1.

-Scope 2: Ce sont les émissions indirectes liées aux consommations énergétiques. Il regroupe les émissions de gaz à effet de serre liées aux consommations d’énergie nécessaires à la fabrication du produit. Par exemple, pour fabriquer un produit, il faut généralement consommer de l’électricité pour alimenter les usines où le produit est conçu. Cette consommation électrique en soi ne produit pas de gaz à effet de serre. Mais la production de l’électricité, elle, a émis des gaz à effet de serre. Toutes ces émissions liées à la consommation d’énergie secondaire sont comptabilisées dans le scope 2.

-Scope 3: Il regroupe les émissions indirectes liées au cycle de vie du produit (approvisionnement, transport, utilisation, fin de vie…), mais qui ne sont pas liées directement à la fabrication du produit. Par exemple, pour fabriquer un produit, il faut des matières premières. L’extraction de ces matières premières, leur transformation et leur transport jusqu’à l’usine de production, émettent des gaz à effet de serre. De la même façon, la fin de vie d’un produit ou son recyclage émettent également des gaz à effet de serre.

Nous récupérons ensuite le chiffre d’affaires des entreprises, et nous calculons le ratio empreinte totale / chiffres d’affaires, pour obtenir une estimation de l’empreinte carbone moyenne d’un euro gagné par ces entreprises.

Par exemple, pour calculer l’empreinte carbone d’une licence informatique, nous calculons l’empreinte carbone par euros d’un panier d’éditeurs de licence (ex Microsoft, Adobe…).

Facteurs d'émissions monétaires 💶

D'après l'ADEME, "Un facteur d’émissions monétaire permet d’estimer en ordre de grandeur le contenu carbone d’un produit ou service acheté à partir de son prix.

Il est fourni en kgCO2e / k€ HT. Les facteurs d’émissions monétaires proposés dans la Base Carbone de l'ADEME peuvent être utilisés :
-Dans le bilan GES organisation pour estimer l’empreinte carbone de la catégorie d’émissions : « achat de biens et services »  (ce point est détaillé ci-après)
-Dans le bilan GES de collectivités territoriales pour les catégories d’émissions : « marchés publics » et « subventions
-Pour estimer l’empreinte carbone d’un citoyen ;

Les facteurs d’émissions proposés dans la Base Carbone sont basés sur la classification CPA des produits de l’Union Européenne. Ils recouvrent donc de façon exhaustive tous les produits (biens et services) qui sont achetés par les entreprises, les collectivités ou les ménages."

Facteurs d'incertitudes 🎲

Comme le note l'ADEME, "les facteurs d’émissions monétaires ont intrinsèquement une incertitude élevée. Cette incertitude est plus ou moins importante suivant la catégorie d’achats considérée. .

L’incertitude augmente :
-Dans les secteurs dont les produits sont très hétérogènes
-Lorsque les dépenses considérées ne concernent qu’un seul produit

L’incertitude diminue :
-Dans les secteurs dont les produits sont relativement homogènes, par exemple « l’activité de poste et courrier » ou « l’industrie du papier et du carton » et dans les activités tertiaires
-Lorsque l’on considère un portefeuille de produits achetés (ex : les dépenses des ménages en produits ménagers)

Comment Greenly calcule-t-elle les émissions à l'intérieur d'un panier de dépenses? 🛒

Pour certains panier d'achats, l’empreinte carbone varie d’un produit à l’autre, par exemple quand on fait ses courses dans une grande surface. Dans ce cas, nous proposons plusieurs méthodes pour affiner le calcul.
-La communauté d’utilisateurs nous aide à affiner le calcul en recatégorisant l’achat, et accédant ainsi à son empreinte carbone indépendamment du prix, à partir de calculs de l’empreinte du carbone de sources validées , par exemple celles de l’ADEME sur les biens d’équipements.
-Pour aller plus loin, nous travaillons sur une méthode d’analyse de vos factures soit via la photographie et scan de l’achat, soit en accédant à vos données d’email pour un traitement encore plus automatisé. L’accès à ces données se fera dans le respect le plus strict des règles en matière de protection de votre vie privée. Dans ce cas, les algorithmes d'analyse peuvent retrouver automatiquement vos factures et faire un rapprochement entre la dépense bancaire et l’article, pour affiner le calcul.


Comment est constituée la base de données? 🥽

Greenly s’appuie en premier lieu sur des bases de données publiques, en particulier la Base Carbone de l'ADEME.

Nous sommes aussi en train de constituer notre propre base de données pour pouvoir mettre en place des systèmes de contrôle et de vérification avancés des contributions .Cette base sera  alimentée par :
-Les contributions des utilisateurs, qui peuvent recatégoriser les produits pour une analyse fine. Une procédure de contrôle permet ensuite de s’assurer de l’exactitude des informations.
-Les marques pourront donner accès aux informations de leurs produits, en rendant cette information publique.

Contacter nous sur contact@greenly.earth pour partager vos suggestions d'amélioration.

Comment participer à l'amélioration à la mise à jour des analyses? 🔦

Lorsque la catégorisation ou les analyses d’un produit vous paraissent erronées, vous pouvez nous faire remonter l’erreur:
-Par mail en écrivant à contact@greenly.earth
-ou en cliquant directement dans l'application sur la bulle qui permet de lancer un email.
-En recatégorisation la dépense directement (fonctionnalité bientôt disponible)
-En proposant vos propres analyses dans le formulaire dédié dans le sommaire

En nous écrivant sur contact@greenly.earth

Pourquoi Greenly met ces données en open data? 📂

L'environnement est notre bien commun et nous devons tous contribuer à sa préservation. Nous souhaitons avoir de l'impact et susciter une prise de conscience générale sur l'impact carbone de nos dépenses. Nous pensons que la communauté d'utilisateurs peut nous aider à améliorer les services de Greenly, pour que cela profite au plus grand nombre. 

Nous utilisons nous-mêmes des sources publiques et nous souhaitons que ces données puissent être réutilisées à leur tour. La valeur ajoutée de Greenly est dans la mesure automatique de vos données et dans l'expérience utilisateur qui vous aide à réduire vos émissions au quotidien. C'est pourquoi nous pensons que les données d'analyses elles-mêmes doivent être publiques. Cela permet aussi à la communauté de nous aider à améliorer sans cesse les analyses.

Nous demandons simplement à ce que Greenly soit cité et notre site www.greenly.earth référencé si vous souhaitez partager notre outil et nos analyses, les copier ou redistribuer ces données sous n'importe quel format et média. Vous pouvez le faire comme vous l'entendez mais sans laisser entendre que les auteurs soutiennent la manière dont vous utilisez l'outil, et en vous assurant de citer Greenly.earth comme source.

Retour au sommaire