L’écologie et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont des sujets qui prennent de plus en plus de place dans l’espace public et privé. À ce titre, les sociétés sont souvent pointées du doigt. Les entreprises de transport, en premier lieu, mais pas seulement.

Peu importe le secteur, tous les professionnels sont donc en train de se demander comment adopter un comportement plus écoresponsable en maîtrisant leur dépense énergétique.

Pour cela, il est important de réaliser un bilan carbone de son entreprise.

Nous vous disons tout.

 

Qu'est-ce qu'un bilan carbone pour une entreprise ?

Le bilan carbone des entreprises ou Bilan GES (Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre) permet de diagnostiquer précisément les émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre rejeté par une entreprise.

Pour ce faire, ce bilan carbone pour PME, TPE ou grande entreprise prend en compte autant la consommation des produits et services proposés que leurs cycles de vie complets (de leur création jusqu’au transport en passant par l’énergie utilisée lors de l’usage).  

On parle, pour cela, de périmètres ou « Scope » pour parler des émissions liées à l’activité d’une entreprise dans son périmètre juridique d’activité :

-          Le Scope 1 concerne toutes les émissions directes de l’entreprise (véhicules utilisés dans le cadre de l’activité, consommation de combustibles…) ;

-          Le Scope 2 concerne toutes les émissions indirectes liées à l’activité en aval (déplacement des clients pour venir au sein de l’entreprise concernée, transport, usage et fin de vie des produits vendus…) ;

-          Le Scope 3 concerne toutes les émissions indirectes liées à l’activité de l’entreprise en amont (déplacements des personnes pour se rendre sur le lieu de travail, fret, gaz rejeté par l’achat des biens et services utilisés par l’entreprise…).

 

Pourquoi réaliser le bilan carbone de son entreprise ?

L’article 75 du code de l’environnement publié le 12 juillet 2010 indique que le bilan carbone des entreprises est obligatoire pour les sociétés de plus de 500 salariés en métropole et 250 dans les DOM-TOM. Mais seulement celles qui évoluent dans le périmètre géographique de la France. Si une entreprise ne se plie pas à cette règle de bilan carbone obligatoire, elle risque une amende de 1500€ maximum.

Cet article de loi oblige aussi à publier sur le site de l’ADEME un reporting des scopes 1 et 2 tous les 4 ans. La publication du scope 3 est, quant à elle, volontaire.

Mais cette obligation de bilan carbone pour une entreprise doit surtout être liée à la volonté de vouloir apporter sa contribution à ce projet de société qui doit être mené conjointement par tous les acteurs économiques (entreprises, collectivités et consommateurs).

C’est d’ailleurs la raison principale de mener cette étude en interne ou de mandater un prestataire en bilan carbone afin de s’assurer que ce diagnostic de bilan carbone obligatoire pour les entreprises se fasse dans les meilleures conditions.

De plus, ce bilan carbone s’inscrit pleinement au sein de la stratégie de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) qui, elle, s’applique aux sociétés de toutes tailles. S’appuyant sur de nombreux éléments (dont l’utilisation de technologies propres et la fabrication de produits verts), une entreprise qui mène une démarche RSE assure sa pérennité si un jour l’approvisionnement en matière première se voit menacé par les impacts environnementaux liés à ses activités.

D’ailleurs, l’article 225 du code de commerce a renforcé le contrôle RSE (dont fait partie le bilan carbone) pour les entreprises cotées et les sociétés françaises ou filiales françaises de sociétés étrangères avec un chiffre d’affaires ou un bilan de plus 100 millions d’euros. En effet, celui-ci doit se faire maintenant par des tiers indépendants.

Dans tous les cas, en s’intéressant dès à présent au bilan carbone de son entreprise (obligatoire ou non), la société concernée contribue au développement d’une économie plus responsable qui ne peut être que bénéfique pour son activité (actuelle et future).

Finalement, il est intéressant de noter que l’ADEME peut accompagner les professionnels qui le souhaitent dans leur transition écologique en finançant des projets de recherche et développement ou des projets de performance énergétique.

 

Comment calculer le bilan carbone de son entreprise ?

Bien que le bilan carbone soit une obligation pour les entreprises les plus grosses, il faut savoir qu’il peut être réalisé de deux manières :

-          Le diagnostic peut être effectué en interne. À condition de suivre une formation de l’Association Bilan Carbone.

-          Il est aussi possible de faire appel à un spécialiste externe de l’entreprise pour ce bilan carbone.

Dans les deux cas, il est calculé en multipliant les données d’activités par les facteurs d’émissions afin de fournir une donnée en kg CO2e.

Si vous voulez réaliser un test de bilan carbone de votre entreprise gratuit et rapide, profitez de l’offre d’essai de notre application.