Terrabase

Référentiel Carbone Participatif Greenly

Greenly améliore chaque jour son Référentiel Carbone Participatif grâce à ses data scientists et avec le concours actif d’une communauté d’utilisateurs engagés. Il nous permette de vous apporter des analyses toujours plus précises sur l’impact carbone de chaque dépense et de chaque produit, pour vous aider à faire les meilleurs choix au quotidien. 
Greenly team

Calcul des émissions carbone de vos transactions bancaires.

Les émissions sont estimées en appliquant à chaque dépense un “facteur d’émissions monétaire” en fonction du produit, du service ou du panier. Ce coefficient correspond au ratio des émissions d’un produit rapporté au prix. Il peut aussi être calculé à partir du ratio des émissions d’un secteur d’activité rapporté à son chiffre d’affaires.

Par produit

quand le prix indique la quantité (ex dans le transport avec l’essence, ou le logement avec électricité)

Par service

en appliquant au prix le ratio du bilan carbone de l’entreprise à son chiffre d’affaires ( ex contrat d’assurance, licence informatique, frais bancaires...)

Par paniers moyens

composés de produits types avec une empreinte carbone et un prix moyens connus (ex alimentation, habillement...) selon la méthode des facteurs monétaires détaillée par l’ADEME.

Les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de vos achats

Les coefficients de conversion Euros /  Carbone  de vos achats sont calculés selon trois méthodes :

Quand il est possible de déduire la quantité d’un produit à partir de sa quantité, par exemple dans les transports avec l’essence, ou pour le logement avec électricité ;

Par exemple, les facteurs d’émissions de l'électricité en France sont de 0,32 kg de CO2eq par euro dépensé. Ce chiffre est obtenu en estimant les émissions moyennes d'un contrat d'électricité classique en France, qui sont de 0,0571 kg CO2 eq / kWh, avec une incertitude de 5%, et le tarif réglementé en 2019 était de 0,1765€TTC par kWh d'électricité en 2019.

En appliquant au montant de la dépense un coefficient par secteur d’activité ou par ratio spécifique d’entreprise. Cette méthode est particulièrement bien adaptée aux services, notamment informatiques et financiers, ou aux offres culturelles.  Ce ratio est calculé en divisant le bilan carbone de l’entreprise ou du secteur (scope 1,2,3), par son chiffre d’affaires ;  

Par exemple, les facteurs d’émissions du streaming vidéo sont estimées à 1,44 kg de CO2eq par euro dépensé. En effet, la vidéo à la demande (VOD) aurait émis 102 Mt de CO2eq pour un chiffres d'affaires total de 71 Mrds en 2018.

Quand une transaction bancaire renvoie à des achats groupés de produits, par exemple dans l’alimentation ou l’habillement. Selon une méthode utilisée par l’ADEME, l’estimation est obtenue à partir d’un mix représentatif de produits types, dont on connaît l’empreinte carbone et les prix moyens. Pour cette catégorie, Greenly a pour objectif d’affiner en continu les analyses, et de permettre aux utilisateurs de spécifier de quel article il s’agit, afin de préciser toujours davantage les estimations.

Il était enfin temps de mettre l’intelligence artificielle au service de la lutte contre le réchauffement climatique, c’est-à-dire plus exactement une technologie auto-apprenante pour affiner sans cesse la mesure de notre impact écologique, et pour aider chacun à faire de meilleurs choix au quotidien grâce à des recommandations contextualisées, qui tiennent compte de vos habitudes et de qui vous êtes.

Luc Julia, VP of Innovation de Samsung, co-inventeur de Siri

Composition

Le Conseil Scientifique de Greenly

Luc Julia

Co-inventeur de Siri, directeur du centre d’innovation de Samsung

Linkedin
Linkedin

Michel Bauer

Président du Conseil Scientifique de Greenly
économiste, ex professeur au CNRS et à HEC

Linkedin
Linkedin

Nicolas Houdant

Président du Cabinet de Conseil Energies Demain


Linkedin
Linkedin

Yann Leroy

Professeur à Centrale-Supelec, expert des thématiques d’économie circulaire



Linkedin
Linkedin

Caroline Alazard

Fondatrice de la société GreenNext. Sa société avait procédé à la mesure de l’empreinte carbone de cinq-cent-mille produits de grande consommation

Linkedin
Linkedin

Christian Couturier

Ex partner d’Astorg Capital, investisseur à impact, actif sur les sujets de réchauffement carbone


Linkedin
Linkedin

Antoine Dechezleprêtre

Professeur d’économie de l’environnement à la London School of Economics

Linkedin
Linkedin

Lucas Chancel

Co-directeur du Laboratoire sur les Inégalités Mondiales à l'Ecole d'économie de Paris et chercheur associé à l'IDDRI

Linkedin
Linkedin

Chuck Howard

PhD University of British Columbia - Marketing et sciences du comportement

Linkedin
Linkedin

Jan Lepoutre

PhD & professeur associé en entrepreneuriat et stratégie à l'ESSEC Business School

Linkedin
Linkedin